Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Alliance ferme son site Allis de Falaise (Calvados) : 80 emplois en jeu

, , ,

Publié le

La perte d'un client allemand et l'environnement économique défavorable ont accéléré la fermeture de l’entreprise spécialisée dans la fabrication de plats cuisinés.

Alliance ferme son site Allis de Falaise (Calvados) : 80 emplois en jeu © DocteurCosmos - c.c

La direction de l’entreprise Allis, spécialisée dans la fabrication de plats cuisinés frais ou surgelés pour la grande distribution et la restauration hors foyer, a annoncé le 29 novembre à ses 80 salariés la fermeture de son site de Falaise (Calvados) début 2013.

"Nous savions qu’il se tramait quelque chose mais pas de cette façon", s’indigne, sous couvert d’anonymat, une déléguée du personnel "sans étiquette" du site. "La direction nous a prévenu en septembre de la perte effective d’un marché avec un client allemand qui représentait 40% des 20 millions d’euros du chiffre d’affaires en 2011", poursuit la déléguée, "mais elle n’a pas cherché à trouver d’autres clients. Ni à déposer le bilan pour essayer de trouver un repreneur. L’explication est simple : le groupe agro-alimentaire français Alliance, qui a repris fin 2009 notre entreprise, alors Normandie Plats Cuisinés, préfère partir avec en portefeuille le carnet de clients restants et récupérer les équipements de production, dont beaucoup sont très modernes, à l’instar d’une ligne de fabrication de croque-monsieur opérationnelle depuis le début de l’année".

Selon la déléguée, la direction ne propose que 36 reclassements dans le groupe, notamment sur le site de Foucarmont en Seine-Maritime et le strict minima financier pour les salariés qui seront licenciés.

Alliance avait obtenu fin 2009 des aides pour reprendre Normandie Plats Cuisinés, alors en difficulté, à savoir une prime d’aménagement du territoire de 366 000 euros.

Autant de propos que réfute Hubert Parry, le directeur du site : "Sur le plan social, je ne donnerai pas de détails, cet aspect du dossier étant lié à la confidentialité pour l’instant. Sur les motifs de la fermeture, je confirme la perte de ce client allemand. Mais j’ajoute que depuis la reprise du site, nous rencontrons des difficultés pour le rentabiliser. Difficultés qui ne sont pas liées à ses qualités, mais à l’environnement économique. D’abord, nous sommes confrontés à une hausse du prix des matières premières sans précédent dont nos clients de la distribution ou de la restauration refusent la répercussion. Ensuite, nous devons faire face à une concurrence importante avec l’Europe de l’Est qui produit 30% moins cher que nous. Quant à une reprise des équipements productifs, elle n’est pas à l’ordre du jour aujourd’hui. Et concernant la prime d’aménagement du territoire, elle s’étalait sur trois ans, en fonction de la tenue des engagements, nous ne l’aurons donc touchée qu’au prorata de ce que nous avons réalisé sur le site durant cette période".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle