Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Alliance avec DongFeng, actionnariat, dirigeants : les cartes sont rebattues chez PSA

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le , mis à jour le 18/02/2014 À 17H23

Alliance avec DongFeng, augmentation de capital, nouveaux dirigeants, PSA revoit son organisation de fond en comble cette semaine, avec en point d’orgue la présentation de ses résultats financiers, mercredi 19 février.

Alliance avec DongFeng, actionnariat, dirigeants : les cartes sont rebattues chez PSA © D.R. - PSA

La semaine qui s’ouvre pourrait être la semaine zéro de PSA, la semaine où s’écrira un chapitre inédit de 200 ans d’histoire industrielle. C’est en effet mercredi 19 février que le groupe français doit présenter officiellement son projet d’alliance capitalistique avec DongFeng, en marge de l’annonce de ses résultats financiers pour 2013. Le groupe espère sortir ainsi de deux ans et demi de crise économique et financière. De la direction au capital en passant par les actifs, toutes les cartes seront rebattues cette semaine.

Deux nouveaux actionnaires de référence

Mardi 18 février sera un jour historique. Le conseil de surveillance de PSA doit entériner l’entrée de DongFeng et de l’Etat au capital du groupe, via un protocole d’accord non contraignant. Pour la première fois depuis 200 ans, l’actionnaire majoritaire ne sera plus la famille Peugeot, mais un triumvirat formé de la famille, l’Etat et DongFeng. C’est aussi la première fois qu’un constructeur automobile chinois entre au capital d’un français.

Une augmentation de capital

La conséquence directe de ce changement d’actionnariat, c’est l’augmentation de capital de 3 milliards d’euros. Une partie sera réservée à DongFeng et à l’Etat, l’autre partie sera publique, même si les deux partenaires pourront aussi y souscrire. Avec cette somme, PSA disposera de nouveau des moyens financiers en R&D pour développer de nouvelles technologies comme de nouveaux modèles afin de ne pas perdre pied face à la concurrence.

Une alliance industrielle avec DongFeng

L’entrée de DongFeng au capital se double d’une alliance industrielle. PSA et son nouveau partenaire devraient se concentrer sur l’Asie du sud-est, avec la création d’une nouvelle cœntreprise qui y commercialisera des véhicules Peugeot, Citroën mais aussi Fengshen, la marque propre de DongFeng. PSA devrait d’ailleurs soutenir le développement de nouveaux modèles Fengshen. Une nouvelle plate-forme, pour des véhicules à destination des pays émergents, ferait aussi partie du package. PSA comblerait ainsi une lacune dans son offre, après avoir manqué le coche avec GM. L’américain devait déjà aider PSA à acquérir une telle plate-forme.

Un nouvel élan pour la banque

Après avoir redressé ses finances et renouveler son projet industriel, PSA devrait également sceller le sort de sa filière bancaire, PSA Banque. Le constructeur serait en négociation avec l’Espagnol Santander, avec qui il travaille déjà étroitement au Brésil. L’annonce devrait être faite mercredi : Santander pourrait prendre 50% de PSA Banque.

Deux nouveaux dirigeants

Artisan de ce rapprochement, Philippe Varin ne mettra pas en œuvre ce nouveau schéma. Arrivé en 2009, il devrait laisser dès cette semaine son fauteuil de président du directoire à Carlos Tavares. L’ancien numéro 2 de Renault sera chargé de mener le nouveau PSA, Philippe Varin restera cependant présent jusqu’à la toute fin des négociations avec DongFeng et la réalisation de l’augmentation de capital. Conséquence directe du processus : le président du comité de surveillance, Thierry Peugeot, devrait aussi laisser son siège dans les semaines à venir pour un président indépendant. Le changement devrait cependant se mettre en place progressivement.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

17/02/2014 - 22h17 -

PSA: le fiasco de Talbot, l'échec de BPCE, l'amourette avec GM et maintenant l'aventure chinoise!
Avec cette histoire en zig-zag, les salariés de PSA doivent avoir le tournis.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle