L'Usine Santé

"Allergan nous donne une empreinte industrielle démultipliée en France", décrit Pierre-Claude Fumoleau, président d'Abbvie France

Julien Cottineau , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Entretien Le laboratoire américain Abbvie vient de boucler l'acquisition d'Allergan, dans le cadre d'une transaction de l'ordre de 63 milliards de dollars (environ 58 milliards d'euros), enclenchée en juin 2019. L'opération permet à Abbvie de changer d'échelle, avec un chiffre d'affaires qui devrait passer de 30 à 50 milliards de dollars environ en 2020, en propulsant le groupe dans le top 5 de la pharmacie mondiale. Pierre-Claude Fumoleau, président d'Abbvie France, décrit les effets de cette intégration en France, avec notamment l'acquisition d'une première usine sur le territoire, près d'Annecy. Il revient aussi sur l'attraction de la France pour la recherche clinique d'Abbvie, et détaille l'implication du laboratoire dans la lutte contre le Covid-19.

Allergan nous donne une empreinte industrielle démultipliée en France, décrit le patron France d'Abbvie
Avec l'acquisition d'Allergan, Abbvie France s'empare d'une première usine sur le territoire, près d'Annecy.
© CatchLight Fotostudio AS

L'Usine Nouvelle - L’acquisition d’Allergan vient de se finaliser. Qu’est-ce que cela change pour AbbVie ?

Pierre-Claude Fumoleau - C’est un grand moment pour l’entreprise et tous nos collaborateurs. Nous sommes en train de créer le quatrième plus grand laboratoire mondial, c’est donc un nouveau chapitre stratégique. AbbVie est né en 2013, en plaçant l’innovation au cœur de notre ADN. C’était la raison d’être du spin-off d’avec Abbott. L’acquisition d’Allergan nous permet aujourd’hui d’aller encore plus loin, de renforcer nos capacités en R&D, et de mettre en commun nos capacités d’innovation qui sont extrêmement fortes dans la culture des deux entreprises. Cela complète aussi et élargit notre portefeuille de médicaments à haute valeur ajoutée. Nous étions très concentrés sur les neurosciences (Alzheimer, Parkinson), l’immunologie, l’onco-hématologie, et la virologie, comme contre le VIH et l’hépatite C. Avec Allergan, nous complétons notre portefeuille neurologique et nous ajoutons l’ophtalmologie et la médecine esthétique.

Comment se passe l’intégration, quelles sont les prochaines étapes ?

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte