Allergan en perte après des charges, BPA meilleur que prévu

(Reuters) - Allergan, le fabricant du Botox, a publié mercredi une lourde perte au titre du troisième trimestre, sous le coup de charges de dépréciation, mais son bénéfice par action ajusté est ressorti au-dessus des attentes.
Partager
Allergan en perte après des charges, BPA meilleur que prévu
Allergan, le fabricant du Botox, a publié mercredi une lourde perte au titre du troisième trimestre, sous le coup de charges de dépréciation, mais son bénéfice par action ajusté est ressorti au-dessus des attentes. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas White

Le titre du groupe basé en Irlande perd 2,39% à 172,99 dollars dans les premiers échanges à Wall Street.

Allergan, spécialisé dans la médecine esthétique et les soins oculaires, a fait état d'une perte de à 4,03 milliards de dollars (3,47 milliards d'euros), soit 12,07 dollars par action, pour le trimestre au 30 septembre contre un bénéfice de 15,15 milliards de dollars (38,58 dollars/action) un an plus tôt.

En faisant abstraction des éléments ponctuels, notamment une charge de 3,2 milliards de dollars relative au traitement Restasis contre la sécheresse oculaire et une autre de 1,3 milliard liée à la dépréciation de titres Teva, le groupe a dégagé un bénéfice par action de 4,15 dollars, supérieur de 10 cents au consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Pour l'ensemble de l'année, Allergan a resserré sa fourchette cible à 16,15-16,45 dollars pour le BPA ajusté, au lieu d'un objectif précédent de 16,05-16,45.

Le chiffre d'affaires a progressé de 11,4% à 4,03 milliards de dollars au troisième trimestre, conforme aux attentes des analystes

L'activité de médecine esthétique a généré des ventes de 602,3 millions de dollars, en hausse près de 55%, tandis que le Restasis a rapporté à lui seul 382,3 millions de dollars, au-dessus de l'estimation de Cowen & Co qui était à 355 millions.

Un tribunal du Texas a invalidé le mois dernier le brevet du Restasis, ouvrant la porte à une concurrence générique dès 2018 pour ce produit phare du groupe, ce qui a motivé la charge de dépréciation comptabilisée au troisième trimestre.

Allergan, qui a déclenché une polémique en confiant d'autres brevets du Restasis à une tribu amérindienne pour les protéger, a fait savoir mercredi qu'il ferait appel de cette décision.

L'antirides Botox, traitement le plus vendu d'Allergan, a rapporté 774,5 millions de dollars au troisième trimestre, soit un cinquième du chiffre d'affaires total du groupe.

(Tamara Mathias à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS