Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

En Allemagne, 75 000 emplois seraient menacés par le véhicule électrique

, , , ,

Publié le , mis à jour le 05/06/2018 À 18H30

Une étude commandée par les syndicats et l’industrie automobile allemands met en avant les risques de l’arrivée du véhicule électrique dans le secteur de la fabrication de moteurs et boîtes de vitesses.  

En Allemagne, 75 000 emplois seraient menacés par le véhicule électrique
Le passage à la voiture électrique en Allemagne menace 75 000 emplois dans le secteur de la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse, selon une étude commandée par les syndicats et l'industrie automobile allemands.
© Wolfgang Rattay

L’arrivée des véhicules électriques menace-t-elle l’emploi ? La réponse est oui, à en croire une enquête réalisée par l'Institut Fraunhofer de génie industriel, commandée par les syndicats et l'industrie automobile allemands. D’après les résultats de l’étude, le passage à la voiture électrique en Allemagne menace 75 000 emplois dans le secteur de la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse. Et ce, dans une industrie automobile qui compte 840 000 emplois en Allemagne, dont 210 000 liés à la production de systèmes de transmission.

Pour parvenir à ces résultats, l’enquête s’est basée sur les données fournies par les constructeurs Daimler, BMW, Volkswagen et les équipementiers Bosch, ZF et Schaeffler. Le chiffre évoqué de 75 000 emplois part de l'hypothèse que 25% des voitures seront électriques d'ici 2030, que 15% seront des modèles hybrides et que 60% seront des véhicules à essence ou diesel. Mais une adoption plus rapide des véhicules électriques pourrait menacer jusqu’à 100 000 postes, a estimé le syndicat IG Metall, un des demandeurs de l’étude.

Un assemblage 30% plus rapide

Le déploiement de véhicules non polluants crée certes de nouveaux emplois dans le domaine de l'électronique et des batteries. Mais les voitures électriques génèreront moins de travail sur les chaînes de montage, à en croire le syndicat allemand. Bernd Osterloh, chef du comité d'entreprise de BMW, estime pour sa part que les boîtes de transmission des voitures électriques ne possèdent qu'un sixième des composants compris dans les celles des moteurs à combustion, ce qui signifie qu'elles peuvent être assemblées plus rapidement.

Les voitures électriques prennent donc en moyenne 30% de temps en moins pour assembler que les véhicules de tourisme actuels. Par ailleurs, une usine de batteries nécessite seulement un cinquième de la main-d'oeuvre d'une usine de moteurs, a indiqué Bernd Osterloh. "Les politiciens et l'industrie doivent désormais développer des stratégies pour gérer cette mutation", a tranché le président d'IG Metall Jörg Hofmann.

Les entreprises doivent se lancer dans de vastes programmes pour former les travailleurs aux nouvelles technologies, tandis que les politiciens doivent élaborer une politique industrielle et de l'emploi globale, a ajouté le responsable du syndicat allemand. En 2017, autour de 150 000 véhicules électriques ont été immatriculés en Europe, selon l’association Avere France, mais avec une progression à deux chiffres de presque 50%.

Avec Reuters

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

06/06/2018 - 07h53 -

On peut se demander, si les véhicules électriques sont aussi simples et faciles à assembler, pourquoi ils sont aussi chers avec ou sans batteries.
Répondre au commentaire
Nom profil

07/06/2018 - 11h37 -

Logique industrielle... Les petites séries sont chères sans compter les coûts de R&D qui sont amortis par les premiers... Logiquement les prix baisseront drastiquement et plus rapidement qu'on ne le pense à mesure que les volumes des productions augmenterons... La transition pourra être aussi rapide que la transition des TV cathodiques vs écrans plats.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle