Economie

Allemagne : les négociations salariales achoppent

Publié le

Rien n'y aura fait. Ni la session de négociation marathon qui s'est déroulée dans la nuit de jeudi à vendredi, ni la réunion de ce matin qui s'est tenue à Stuttgart. Syndicats et patronats de la métallurgie allemande ne sont pas sur la même longueur d'onde lorsqu'il s'agit de réévaluer les salaires !

Là où IGMetall, organisation représentant les métallos, réclame une augmentation de 4 % de leurs salaires, GesamtMetall, fédérant les chefs d'entreprises, n'est prête qu'à lâcher 3,3 % de hausse assortie d'une prime de 190 euros.

« Insuffisant », juge donc les syndicalistes qui annoncent le tenue d'une grève dure à partir du 6 mai, après consultation des adhérents. Si 75 % d'entre eux donnent leur accord, ce sera la première mobilisation de ce type en Allemagne depuis 1995.

Thibaut DE JAEGHER

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte