Le puissant syndicat allemand IG Metall se dit favorable à la semaine de 4 jours

Le premier syndicat allemand, IG Metall, a proposé l'ouverture de négociations en vue d'un passage à la semaine de travail de quatre jours afin de limiter les suppressions d'emplois, le 15 août, dans un contexte de récession économique due à l'épidémie de coronavirus et de mutation de l'industrie automobile.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le puissant syndicat allemand IG Metall se dit favorable à la semaine de 4 jours
Le premier syndicat allemand, IG Metall, a proposé l'ouverture de négociations en vue d'un passage à la semaine de travail de quatre jours afin de limiter les suppressions d'emploi, samedi, dans un contexte de récession économique due à l'épidémie de coronavirus et de mutation de l'industrie automobile. /Photo d'archives/REUTERS/Wolfgang Rattay

Réduire le temps de travail pour préserver l'emploi ? La proposition n'est pas nouvelle, mais elle resurgit en Allemagne, en pleine crise économique post-Covid-19.0 Le syndical IG Metall propose d'ouvrir les négociations pour passer la semaine de travail à quatre jours "afin de limiter les suppressions d'emplois". Les propositions d'IG Metall, qui représente 2,3 millions de salariés, servent souvent de base aux négociations avec les organisations patronales.

"La semaine de quatre jours (...) pourrait permettre de préserver des emplois industriels au lieu de les supprimer", a déclaré le dirigeant de la centrale syndicale, Jörg Hofmann, au journal Süddeutsche Zeitung.

Un responsable d'IG Metall a estimé le mois dernier que 300.000 emplois étaient menacés dans l'industrie métallurgique et électrique allemande.

Avec Reuters (Emma Thomasson, version française Tangi Salaün)

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS