Allemagne: Le climat des affaires au plus haut depuis 2019

par Michael Nienaber

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Allemagne: Le climat des affaires au plus haut depuis 2019
Le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré plus nettement qu'attendu en mai pour atteindre son meilleur niveau depuis deux ans, les entreprises se disant optimistes grâce à l'amélioration de la situation sanitaire et à la réouverture progressive de l'économie, montrent mardi les résultats de l'enquête mensuelle de l'institut d'études économiques Ifo. /Photo prise le 29 mars 2021/REUTERS/Karina Hessland

BERLIN (Reuters) - Le climat des affaires en Allemagne s'est amélioré plus nettement qu'attendu en mai pour atteindre son meilleur niveau depuis deux ans, les entreprises se disant optimistes grâce à l'amélioration de la situation sanitaire et à la réouverture progressive de l'économie, montrent mardi les résultats de l'enquête mensuelle de l'institut d'études économiques Ifo.

Son indice a progressé à 99,2 après 96,6 (révisé) en avril. Les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 98,2 après celui de 96,8 annoncé initialement pour avril.

"L'économie allemande est en train de prendre de la vitesse", a déclaré le président de l'Ifo, Clemens Fuest, cité dans un communiqué.

L'enquête menée auprès de quelque 9.000 entreprises de l'industrie, des services, du commerce et de la construction montre à la fois une amélioration de leur appréciation de la situation actuelle et de celle des perspectives à un horizon de six mois.

Klaus Wohlrabe, économiste de l'Ifo, a déclaré à Reuters que ces résultats suggéraient une croissance du produit intérieur brut (PIB) allemand de 2,6% au deuxième trimestre et de 2,8% au troisième.

Sur les trois premiers mois de l'année, le PIB de la première économie d'Europe s'est contracté de 1,8% selon les chiffres révisés publiés en début de journée.

Fritzi Koehler-Geib, économiste de la banque KfW, s'attend à une croissance soutenue au deuxième semestre grâce à un effet de rattrapage dans les services et à la réduction des tensions dans les chaînes d'approvisionnement.

"Nous avons donc révisé note prévision économique pour 2021 à la hausse à 3,5% aujourd'hui, en dépit du mauvais début d'année", a-t-elle précisé.

Tableau

(Avec Rene Wagner, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault et Patrick Vignal)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS