Allemagne: L'institut Ifo prévoit un rebond moins fort du PIB en 2021

BERLIN (Reuters) - L'institut Ifo anticipe une reprise moins importante que prévu l'an prochain en Allemagne alors que des mesures restrictives plus strictes visant à contenir une deuxième vague de contaminations par le coronavirus freinent la consommation et l'activité des entreprises.
Partager
Allemagne: L'institut Ifo prévoit un rebond moins fort du PIB en 2021
L'institut Ifo anticipe une reprise moins importante que prévu l'an prochain en Allemagne alors que des mesures restrictives plus strictes visant à contenir une deuxième vague de contaminations par le coronavirus freinent la consommation et l'activité des entreprises. /Photo prise le 2 novembre 2020/REUTERS/Annegret Hilse

L'Allemagne est entrée ce mercredi et pour plus de trois semaines dans une période de confinement renforcé qui se traduit notamment par la fermeture des commerces jugés non essentiels alors que le pays vient d'enregistrer son plus lourd bilan quotidien avec 952 décès.

L'institut a une nouvelle fois abaissé sa prévision de croissance pour la première économie d'Europe en 2021, à 4,2% contre 5,1% auparavant. En revanche, pour 2022, il prévoit une progression du PIB allemand de 2,5% et non plus de 1,7%.

"La reprise est retardée à cause des récentes restrictions à l'économie en Allemagne et dans d'autres pays", a indiqué Timo Wollmershäuser, chef économiste d'Ifo. La production de biens et de services ne devrait pas retrouver son niveau d'avant-crise avant la fin de l'année prochaine.

En raison des mesures de confinement, l'Ifo s'attend à une contraction de l'économie au quatrième trimestre 2020. Pour l'ensemble de l'année, il prévoit une baisse de 5,1%, non corrigé d'un effet calendaire.

Ces prévisions tiennent compte des mesures de reconfinement partiel prises par l'Allemagne à partir du 2 novembre - et dont l'Ifo suppose qu'elles resteront en place jusqu'à fin mars - mais pas celles, plus strictes, entrées en vigueur le 16 décembre et censées durer jusqu'au 10 janvier au moins.

Les mesures de restriction seront progressivement assouplies à partir d'avril et complètement levées d'ici l'été, estime l'Ifo.

L'institut s'attend à une baisse des exportations de 9,7% cette année avant un rebond de 8,8% en 2021 tandis que les importations devraient reculer de 8,7% en 2020 puis rebondir de 6,8% en 2021.

(Michael Nienaber, version française Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS