Allemagne: Importations et exportations en repli en novembre

BERLIN (Reuters) - Les importations allemandes ont accusé en novembre une baisse inattendue, dépassant celle des exportations et amplifiant l'excédent commercial, selon des données publiées mercredi qui renforcent l'hypothèse d'une croissance seulement modeste de la première économie européenne au dernier trimestre 2018.
Partager
Allemagne: Importations et exportations en repli en novembre
Les importations allemandes ont accusé en novembre une baisse inattendue, dépassant celle des exportations et amplifiant l'excédent commercial, selon des données publiées mercredi qui renforcent l'hypothèse d'une croissance seulement modeste de la première économie européenne au dernier trimestre 2018. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

La statistique du commerce extérieur fait suite à l'annonce mardi d'une baisse de la production industrielle en novembre pour le troisième mois consécutif, dans un contexte de risques accrus à l'international et de difficultés pour le secteur automobile avec l'entrée en vigueur de nouvelles normes de certification.

En données corrigées des variations saisonnières, les importations ont diminué de 1,6% par rapport à octobre tandis que les exportations ont reculé de 0,4%. En conséquence, l'excédent commercial a augmenté à 19,0 milliards d'euros contre 17,9 milliards en octobre, chiffre révisé à la hausse.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une stabilité des importations et un repli de 0,3% des exportations. Le consensus pour l'excédent commercial était de 18,0 milliards.

Le produit intérieur brut s'est contracté de 0,2% sur le trimestre juillet-septembre et un nouveau recul sur les trois derniers mois de l'année ferait tomber le pays en récession technique.

"On observe une série de faibles données économiques mais je ne m'attends pas à une récession technique", commente Stefan Kipar, économiste chez BayernLB. "Après la contraction du troisième trimestre, il y aura probablement un effet de rattrapage mais la croissance du quatrième trimestre sera modeste."

Les tensions commerciales provoquées par la politique protectionniste des Etats-Unis, la menace d'un Brexit sans accord et l'affaiblissement de la croissance dans les marchés émergents freinent l'économie allemande après neuf ans d'expansion continue.

L'industrie automobile du pays subit pour sa part l'impact des nouvelles normes WLTP entrées en vigueur au mois de septembre, qui ont entraîné des goulets d'étranglement dans les chaînes de production.

"Il y a tout simplement trop d'obstacles à la fois dans le commerce mondial pour les exportateurs allemands. Même l'euro faible leur a été de peu de secours", observe Carsten Brzeski chez ING Bank.

Destatis, l'office fédéral de la statistique, publiera mardi prochain des estimations préliminaires de la croissance pour le quatrième trimestre et l'ensemble de 2018.

Le ministre de l'Economie Peter Altmaier a réduit le mois dernier la prévision de croissance du gouvernement pour 2018 à 1,5-1,6%, au lieu de 1,8% précédemment. Pour cette année, Berlin anticipe une croissance de 1,8%.

(Michael Nienaber, avec la contribution de Reinhard Becker, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS