Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Allemagne: Croissance de 1,5% en 2018, la plus faible en cinq ans

Publié le

BERLIN (Reuters) - L'économie allemande a enregistré l'an dernier une croissance de 1,5%, le taux le plus faible en cinq ans et qui marque un net ralentissement par rapport à 2017, selon une estimation préliminaire publiée mardi par Destatis, l'office fédéral de la statistique.

Allemagne: Croissance de 1,5% en 2018, la plus faible en cinq ans
L'économie allemande a enregistré l'an dernier une croissance de 1,5%, le taux le plus faible en cinq ans et qui marque un net ralentissement par rapport à 2017, selon une estimation préliminaire publiée mardi par Destatis, l'office fédéral de la statistique. /Photo d'archives/REUTERS/Fabian Bimmer
© Fabian Bimmer

La première puissance économique européenne est confrontée au ralentissement de la croissance mondiale, aux tensions commerciales déclenchées par la politique protectionniste du président américain Donald Trump et au risque d'un retrait désordonné du Royaume-Uni de l'Union européenne en mars prochain.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 1,5% en 2018 après celle de 2,2% enregistrée en 2017.

En données ajustées des effets du calendrier, la croissance de 2018 ressort également à 1,5% contre 2,5% l'année précédente, a ajouté Destatis.

"L'économie allemande a ainsi progressé pour la neuvième année consécutive, même si la croissance a été moins dynamique", a déclaré l'office de statistique, en notant que l'expansion avait été principalement tirée par la demande intérieure avec une progression de la consommation des ménages et des dépenses publiques.

Le commerce extérieur a eu en revanche un effet légèrement négatif, les importations ayant davantage augmenté (+3,4%) que les exportations (+2,4%). En 2017, les exportations allemandes avaient progressé de 4,6% et les importations de 4,8%.

Selon Destatis, le quatrième trimestre s'est probablement soldé par une modeste croissance après la contraction de 0,2% du produit intérieur brut au troisième trimestre, évitant ainsi une récession technique caractérisée par deux trimestres consécutifs de contraction de l'activité.

Les chiffres du PIB du quatrième trimestre seront publiés en février.

Le ministère de l'Economie a commenté ces données en indiquant que la croissance restait positive à l'entame de 2019.

Il a noté que la croissance de 2018 avait été également freinée par des perturbations dans la production automobile après l'entrée en vigueur de nouvelles normes de certification et par des facteurs exceptionnels tels qu'une épidémie de grippe, des grèves et le niveau historiquement bas du Rhin qui a interrompu momentanément le trafic fluvial.

(Michael Nienaber, Véronique Tison pour le service français, édité par Blandine Hénault)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle