Economie

Alizé Pharma lève 5 millions d’euros pour poursuivre ses essais cliniques

, , , ,

Publié le

Pour amener son programme destiné au traitement du syndrome de Prader-Willi et du diabète de type 2 en phase II d’essais cliniques, Alizé Pharma vient de réaliser une augmentation de capital de 5 millions d’euros. Le fonds Innobio, géré par Bpifrance, en profite pour prendre une participation de 3,5 millions d’euros dans la pépite.

Alizé Pharma lève 5 millions d’euros pour poursuivre ses essais cliniques © Images_of_money - Flickr - C.C.

Alizé Pharma va pouvoir mener son programme "AZP-531" en essais cliniques de phase II. Pour poursuivre le développement de ce médicament susceptible de participer au traitement du syndrome de Prader-Willi lié à l’obésité et au diabète de type 2, la biotech lyonnaise vient de lever 5 millions d’euros.

Elle a pour cela réussi à convaincre le fonds Innobio, géré par Bpifrance et abondé par de grands laboratoires pharmaceutiques, de suivre ses actionnaires historiques. Le fonds Innobio apporte ainsi 3,5 millions d’euros sur le total et décroche une place au conseil d’administration de l’entreprise. "L’arrivée de ce fonds, financé par l’industrie pharmaceutique, permet de donner une plus grande visibilité à notre entreprise, estime Thierry Abribat, le président d’Alizé Pharma. Cela donne aussi une plus grande crédibilité à notre modèle économique."

Un modèle économique original

Le modèle économique diffère en effet de celui des biotechs traditionnelles. Le groupe Alizé Pharma, créé en 2007, s’est spécialisé sur le développement en amont des médicaments. Il achète des innovations médicales auprès de laboratoires publics, les amène au stade des tests cliniques de phase I ou II, puis revend ses découvertes sous forme de licence aux industriels de la pharmacie qui assurent le développement final.

L’argument convaincant
La biotech a déjà assuré des retours financiers à ses actionnaires, sur l’un de ses programmes dédié au traitement de la leucémie.
"Ce modèle permet de faire un retour financier à moyen terme plutôt qu’à long terme pour nos investisseurs, tout en nous permettant de développer l’entreprise", explique Thierry Abribat. Pour chacun de ses programmes, le groupe constitue une filiale dédiée, financée indépendamment des autres. Sur les deux sociétés lancées depuis 2007, l’une d’entre elle, baptisée Alizé Pharma 2 et spécialisée dans le traitement de la leucémie, a cédé une licence en 2012, assurant un premier retour financier aux investisseurs.

Cette nouvelle levée de fonds de 5 millions d’euros, dédiée à l’AZP-531, porte le total de la collecte du groupe Alizé Pharma à 13,3 millions d’euros depuis 2007. Une nouvelle levée de fonds devrait intervenir dans les prochains mois, la biotech étant en cours d’acquisition d’un troisième programme de recherche.

Arnaud Dumas

Alizé Pharma en chiffres


Chiffre d’affaires : Non communiqué

Effectif : 7 personnes

Montant de la levée de fonds : 5 millions d’euros

Investisseur : Innobio (Bpifrance), Octalfa, Sham Innovation Santé, Cema, Tab Consulting

Secteur : biotechnologie

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte