Alibaba, Auchan et Ruentex s'allient en Chine

HONG KONG (Reuters) - Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba , le distributeur français Auchan Retail et le conglomérat taïwanais Ruentex ont annoncé lundi une alliance stratégique qui ambitionne d'unir leurs expertises dans le commerce physique (offline) et numérique (digital) pour "bâtir le commerce phygital alimentaire en Chine".
Partager
Alibaba, Auchan et Ruentex s'allient en Chine
Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba , le distributeur français Auchan Retail et le conglomérat taïwanais Ruentex ont annoncé lundi une alliance stratégique qui ambitionne d'unir leurs expertises dans le commerce physique (offline) et numérique (digital) pour "bâtir le commerce phygital alimentaire en Chine". /Photo d'archives/REUTERS/Aly Song

Dans le cadre de cet accord, Alibaba va acquérir, directement et indirectement, une participation de 36,16% dans Sun Art Retail, premier opérateur chinois d'hypermarchés, pour 22,4 milliards de dollars de Hong Kong (2,47 milliards d'euros).

Alibaba prendra sa participation auprès de Ruentex tandis que le groupe français augmentera lui aussi sa participation dans Sun Art, dit un communiqué.

Au terme de cet accord, Auchan, Alibaba et Ruentex détiendront respectivement 36,18%, 36,16% et 4,67% du distributeur alimentaire chinois.

L'alliance vise à cibler des opportunités sur le marché chinois de la distribution alimentaire, évalué à un demi-milliard de dollars (426 milliards d'euros), Alibaba cherchant à accroître sa collecte de données sur le marché "offline" où sont réalisées environ 85% des ventes.

"Les magasins physiques sont incontournables dans le parcours de courses des consommateurs. A l'ère du digital, ils doivent être enrichis par des services personnalisés grâce aux nouvelles technologies de traitement des données", a déclaré le directeur général d'Alibaba, Daniel Zhang, cité dans un communiqué.

"Réunir des partenaires majeurs du commerce mondial, leaders en Chine du commerce physique et du commerce digital, nous permettra d'offrir à des centaines de millions de consommateurs chinois une expérience d'achat intégrée", a dit pour sa part Wilhelm Hubner, le directeur général d'Auchan Retail.

L'alliance offre des synergies online et offline qui "changeront la vie des consommateurs", s'est félicité Peter Huang, vice-président de Ruentex Group.

La cotation de l'action Sun Art à la Bourse de Hong Kong, suspendue depuis le 13 novembre, a repris lundi et le titre perdait près de 3% vers 7h10 GMT, tandis que l'indice Hang Seng avançait de 0,22%.

SIGNES DE SATURATION DANS L'E-COMMERCE

Depuis 2015, Alibaba a investi plus de 9,3 milliards de dollars dans les magasins physiques. Au cours de l'année écoulée, le géant chinois a lancé plusieurs concepts de magasins sans personnel, notamment dans les épiceries et les cafés.

Alibaba, valorisé en Bourse à 474 milliards de dollars, s'est longtemps tenu à l'écart de grosses acquisitions mais le groupe a décidé depuis peu de prendre plus de risques afin de séduire les acheteurs offline, les clients ruraux et étrangers, car le commerce électronique urbain en Chine montre des signes de saturation.

"Ils entrent dans un territoire qui n'est pas leur force principale (...) par exemple, la sécurisation d'une propriété, les licences pour vendre certains produits, le paiement des taxes, la main d'oeuvre, etc", explique Weiwen Han, associé chez Bain and Company Greater China, un cabinet de consulting.

"D'un côté, cela est vraiment nécessaire, mais de l'autre, le groupe se retrouve face à de nombreux défis qu'il n'a jamais connus auparavant", a-t-il ajouté.

Sun Art est le leader de l'épicerie en Chine avec environ 8,2% du marché, selon les données de Kantar Worldpanel. La société exploite environ 450 hypermarchés en Chine sous les marques RT-Mart, Auchan et Auchan Minute. Le groupe a tardé à prendre le virage du commerce en ligne et sa plate-forme Feiniu est à la traîne de grands acteurs comme China Resources et Wal-Mart Stores.

(Cate Cadell et Donny Kwok, Nicolas Delame et Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS