Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

ALEXANDRE WILHELEM PREND LES RÊNES DE KSDSE

Publié le

Les entreprises citées

La fidélité paie pour Alexandre Wilhelem nommé, début janvier, à la direction des deux sites du japonais Koyo Seiko en Côte-d'Or, spécialisés dans les directions assistées pour l'automobile. La compétence aussi. Diplômé de l'Ecole nationale des Arts et Métiers, cet ingénieur de 42 ans a débuté sa carrière chez PSA Peugeot Citroën comme chef de projet informatique pour les pièces de rechange, puis il a pris en charge l'installation des systèmes informatiques pour la même activité. Il a ensuite évolué vers les ressources humaines dans différents postes, notamment à l'usine de Saint-Etienne dédiée aux directions assistées. Lorsque le groupe nippon reprend, en 2000, cette entité du constructeur français, il reste. En 2001, Alexandre Wilhelem devient directeur des ressources humaines de Koyo Steering Dijon/Saint-Etienne (KSDSE) et, trois ans plus tard, de Koyo Steering Europe (800 millions d'euros de chiffre d'affaires). Il gère alors 4 000 personnes en France.

Le départ, fin 2004, d'André Cevoz-Goyat, le président européen du groupe, entraîne une mini restructuration, qui le propulse à la tête des deux établissements KSDSE de l'équipementier sur Dijon (1 100 salariés). « Ma bonne connaissance de l'entreprise et de ses produits, ainsi qu'un sens aiguisé du dialogue social et du management ont sans doute fait le reste », indique-t-il. La tâche qui l'attend aujourd'hui consiste à conduire en parallèle la production des directions hydrauliques de l'unité du centre ville et celle de systèmes de directions électriques du tout nouveau site de Chevigny-Saint-Sauveur, implanté sur 20 000 mètres carrés dans l'agglomération dijonnaise. Un travail d'orfèvre d'autant qu'après 2010, les deux usines ne feront plus qu'une. « Le transfert complet de nos fabrications sur Chevigny risque toutefois de prendre plus de temps que prévu ». En attendant, il aura du grain à moudre, suivre notamment les programmes d'industrialisation des directions assistées pour des nouveaux modèles de PSA Peugeot Citroën et DaimlerChrysler.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle