Alerte dans les concessions automobiles

Si les constructeurs souffrent, les réseaux aussi. Le Conseil National des Professions de l’Automobile tire la sonnette d’alarme pour éviter les faillites.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Alerte dans les concessions automobiles

"La situation apparait comme sans précédent dans toute l’histoire de la distribution automobile française". Olivier Lamirault, président de la branche concessionnaires du CNPA, résume ainsi les difficultés actuelles des concessionnaires.

Depuis plusieurs mois, les réseaux de distribution n’écoulent plus de véhicules neufs, encore moins de modèles d’occasion. Les stocks sont en moyenne de quatre mois, soit le double d’une période normale. Pour noircir un peu plus le tableau, les conducteurs repoussent les réparations de leurs voitures. Le marché des pièces de rechange a donc aussi plongé.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Résultat : les concessionnaires peinent à maintenir leur trésorerie à flot et voient la confiance des banques diminuer. "Nous n’avons pas encore enregistré de cas de défaillances, mais à l’approche de l’été, une période toujours plus difficile, nos collègues sont d’autant plus inquiets", souligne Olivier Lamirault, lui-même concessionnaire multimarques.

Et mieux vaut aujourd’hui être affilié à une marque qui génère du cash comme Volkswagen qu’être concessionnaire Peugeot, même si toutes les marques sont plus ou moins touchées, reconnait Olivier Lamirault.

Revoir le business model

Le CNPA en appelle aux constructeurs, pour réduire la part variable de la rémunération des concessionnaires. Ce qui revient à baisser les objectifs de ventes de véhicules comme de pièces de rechange. Plus largement, l’organisme souhaite une réflexion sur le business model des concessions avec les constructeurs et la prise en considération par les pouvoirs publics des problèmes des distributeurs.

"Si des mesures de soutien au financement sont proposés aux sous-traitants, l’Etat ne doit pas oublier que des concessionnaires rencontrent les mêmes difficultés et pourraient aussi bénéficier d’aides", précise Oliver Lamirault.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS