Alcoa cherche un "terrain d'entente" avec Alcan

Alors que le canadien s'apprêterait à rejeter l'offre de l'américain, celui-ci veut rassurer le gouvernement québecois.
Le groupe américain Alcoa a indiqué jeudi 17 mai chercher "un terrain d'entente" avec son rival canadien Alcan, qui n'a pas encore répondu à son offre hostile de 33 milliards de dollars lancée le 7 mai dernier. Cette annonce intervient alors que le canadien s'apprêterait à rejeter cette offre, ouvrant la voie à plusieurs scénarios qui provoqueraient "une bataille généralisée" dans le secteur, selon le quotidien National Post. Dans une lettre adressée au conseil d'administration d'Alcan, le PDG d'Alcoa, Alain Belda, s'engage à assumer l'ensemble des obligations que le canadien a contractées auprès du gouvernement du Québec en échange d'avantages sur l'hydroélectricité et l'eau dans la province. En effet, la province a averti tout éventuel repreneur d'Alcan qu'il serait lié par ces obligations, négociées en décembre dernier et qui imposent notamment "le maintien au Québec d'activités de sièges sociaux opérationnels, financiers et stratégiques importants". Alcoa se dit convaincu que son offre "dépasse" ces exigences. "Nous sommes très à l'aise pour assumer toutes les obligations d'Alcan ainsi que ses engagements envers le Québec", précise le PDG du groupe américain. Alcoa s'engage notamment à maintenir "deux sièges sociaux, l'un à Montréal, l'autre à New York, avec des fonctions stratégiques importantes dans les deux villes" et à ce qu'un tiers des membres du conseil d'administration de la nouvelle société soient canadiens. Il exprime aussi son intention de réaliser tous les projets d'investissement que les deux entreprises ont au Québec et qui s'élèvent à 5 milliards de dollars. "Nous croyons fermement que nos propositions satisfont la lettre et l'esprit de la convention de continuité (entre Alcan et Québec) et que personne d'autre ne peut offrir mieux aux intéressés à cet égard et à bien d'autres encore", ajoute Alain Belda. "Je continue d'espérer qu'après avoir eu l'occasion d'évaluer plus amplement les choix qui s'offrent à Alcan, vous conclurez, comme nous l'avons fait, que le regroupement de nos deux sociétés est la meilleure solution", poursuit-t-il.
Alcoa a offert 73,25 dollars américains, dont 80% en espèces, pour chacune des actions d'Alcan dans le but de détrôner le nouveau numéro un mondial du secteur, le russo-suisse Rusal, né récemment de la fusion de Rusal, Sual et de Glencore. Mais l'action d'Alcan cotait 89 dollars canadiens (80,99 $) jeudi après-midi à la Bourse de Toronto, les investisseurs anticipant une contre-offre.

Sujets associés

NEWSLETTER Emballage

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Emballage, conditionnement

Mousse pour mallette Boxxser

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - Banyuls-sur-Mer

Création d'un pavillon d'accueil au centre régional de la Sommellerie

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS