Electronique

Alcatel-Lucent veut économiser 750 millions d'euros en 2009

, ,

Publié le

L'équipementier télécoms a annoncé les détails de son nouveau plan stratégique, dans le cadre duquel il compte se recentrer sur quatre domaines d'investissement et licencier 1.000 postes de managers.

Alcatel-Lucent veut économiser 750 millions d'euros en 2009

Alcatel-Lucent va repositionner ses activités en se concentrant sur trois marchés : les fournisseurs de services, les entreprises et « certains marchés verticaux » ; et sur quatre domaines d'investissements : l'IP, l'optique, le haut-débit fixe et mobile, et les « applications enablement », qui consistent à créer un environnement ouvert pour les applications du Web 2.0.

L'équipementier franco-américain veut se renforcer dans son cœur de métier (IP, optique, accès haut débit, cœur de réseau IMS, CDMA EV-DO), augmenter ses investissements dans des domaines qualifiés de « prioritaires »  (LTE, W-CDMA, cœur de réseau paquets amélioré, « applications enablement »), et rationaliser « fortement son offre de produits matures comme le CDMA 1x, le GSM, l'ATM, l'ADSL, la boucle locale numérique et les applications traditionnelles ». Pour cela, il compte nouer des partenariats, s'appuyer sur le co-sourcing et participer « à la consolidation de l'industrie pour réduire les dépenses dans le WiMAX, les équipements grand public (CPE), le cœur de réseau traditionnel, les éléments de son portefeuille NGN fixe qui ne sont pas basés sur l'IMS et certaines applications traditionnelles ».

Plusieurs actions seront lancées pour réduire les coûts, avec pour objectif l'économie de 750 millions à taux de change constant d'ici au 4ème trimestre 2009, via l'amélioration de la marge brute, de l'efficacité de la R&D, et la réduction des charges administratives et commerciales :
-réduction des coûts de fabrication, de la chaîne logistique et des achats (1/3 des économies prévues)
-concentration de la R&D sur quatre secteurs : optique, IP, haut-débit et « applications enablement »
-simplification de l'organisation hiérarchique
-suppression des redondances des forces commerciales entre les régions et les groupes produits
-réduction des coûts dans le domaine de l'immobilier, des fonctions support et des dépenses discrétionnaires.

Ce plan implique la suppression d'environ 1.000 postes de managers, et la réduction du nombre de sous-traitants d'environ 5.000.

Pour l'année 2009, Alcatel-Lucent prévoit un marché des équipements de télécommunications et des services de déploiement liés en baisse de 8 à 12% à taux de change constant, et le maintien de sa part de marché. Le groupe, qui a enregistré sept trimestres consécutifs de pertes, prévoit d'atteindre un résultat d'exploitation ajusté « proche de l'équilibre » en 2009. En 2010, Alcatel-Lucent vise une marge brute comprise entre 34% et 36% et une marge d'exploitation comprise entre 4% et 6%.
Depuis la fusion entre Alcatel et Lucent en 2006, les différents plans de restructuration du groupe portaient déjà à 16.500 le nombre de suppressions d'emplois (dont 1.800 en France), auquel se rajoutent les 1.000 postes annoncés le 12 décembre.

R.K.

A lire aussi :

Alcatel-Lucent : Russo et Tchuruk jettent l'éponge (29/07/2008)
Le ticket Verwaayen-Camus à la tête d'Alcatel Lucent (02/09/2008)


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte