Alcatel-Lucent, l'impôt sur les sociétés, Fukushima... la revue de presse de l'industrie

Publié le

D'après Le Figaro et Les Echos, Alcatel-Lucent prévoit de supprimer 15 000 postes dans le monde, 900 en France, dans le cadre de son plan stratégique qui doit lui permettre d'économiser un milliard d'euros d'ici 2015. Les deux quotidiens reviennent également sur le relèvement de l'impôts sur les sociétés prévu pour compenser l'abandon du projet de taxe EBE. De son côté, La Croix consacre un reportage à la ville fantôme d'Iitate au Japon, non loin de Fukushima.

Alcatel-Lucent taille dans ses effectifs

Alors que les conséquences sociales du plan Shift d'Alcatel-Lucent seront présentés ce mardi 8 octobre 2013 à l'occasion d'un CE européen groupe en matinée et une réunion pour la France dans l’après-midi, Le Figaro et Les Echos donnent ce matin un avant-goût de ce qui attend les salariés du groupe.

 

D'après les deux quotidiens, Alcatel-Lucent prévoit de supprimer 15 000 postes - soit 15 % des effectifs de 68 000 personnes - dans le cadre de son plan stratégique qui doit lui permettre d'économiser un milliard d'euros d'ici 2015. Avec 5 000 créations de postes, les suppressions nettes s'élèvent à 10 000.

En France, 900 suppressions de postes, soit 10% des effectifs, sont prévues. Les sites de Toulouse et de Rennes devraient être fermés. Les suppressions de postes seront engagés entre début 2014 et fin 2015.

L'impôt sur les sociétés au plus haut

A la une des Echos de ce mardi 8 octobre : "l'impôt sur les sociétés porté à un niveau record".

"La surtaxe d'IS devrait être relevée à 11 % pour compenser le retrait de la taxe sur l'EBE", explique le quotidien économique, qui précise que "Bercy assure qu'il s'agit d'un dispositif transitoire, en attendant une réforme globale."

"Conséquence, le taux d'IS (33,33 % du bénéfice), le plus élevé d'Europe, va encore augmenter", souligne de son côté Le Figaro.

 

 

 

Reportage dans la zone sinitrée de Fukushima

La Croix consacre un reportage à la ville fantôme d'Iitate au Japon, non loin de la centrale accidentée de Fukushima. Il s'agit de "l'une des zones les plus touchées par le nuage radioactif qui s'était échappé de la centrale", explique le quotidien.

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte