Electronique

Alcatel-Lucent France change de patron avant un nouveau plan social

, ,

Publié le

Olivier Baujard a été nommé P-DG de la filiale française de l'équipementier télécoms. Le groupe doit annoncer vendredi de nouvelles réductions d'effectifs.

Alcatel-Lucent France change de patron avant un nouveau plan social

Le moment n'est pas des mieux choisis. Alcatel-Lucent a annoncé aujourd'hui le nom du nouveau patron de sa filiale française Alcatel-Lucent France. Il s'agit d'Olivier Baujard, jusqu'alors directeur technique de l'équipementier télécoms, un poste qu'il continuera à exercer.

Il succède à Jean-Christophe Giroux, dont le départ a été rendu public hier par le groupe franco-américain. La tâche du nouveau P-DG s'annonce délicate. Car son arrivée intervient à quelques jours de l'annonce de réductions d'effectifs supplémentaires pour Alcatel-Lucent France, la plus importante filiale de l'équipementier dans l'Hexagone avec 8 000 salariés.

La direction doit préciser vendredi, lors du Comité central d'entreprises (CCE), quelles seront les répercutions en France du « plan d'urgence » adopté à l'automne par l'équipementier. Le groupe doit réaliser 4 000 suppressions d'emplois supplémentaires d'ici à 2009, afin de dégager 400 millions d'euros d'économies. Un chiffre qui s'ajoute aux 12 500 postes en moins - dont près de 1 460 en France - déjà annoncés lors du premier plan social lancé février.

La descente aux enfers d'Alcatel-Lucent

  • 7 décembre 2006 :
    création officielle d'Alcatel-Lucent
  • janvier 2007 :
    premier avertissement sur ses résultats. Le groupe annonce un plan de suppression de 12 500 emplois dans le monde, avec pour objectif de générer 1,7 milliard d'euros d'économies.
  • 24 avril :
    Alcatel-Lucent prévient que sa perte opérationnelle sera plus importante que prévue, mais table toujours sur un objectif de progression de 5 % de son chiffre d'affaires en 2007.
  • 13 septembre :
    troisième avertissement sur ses résutlats. Le groupe reconnaît que sa croissance sera nulle ou très légèrement positive pour l'année.
  • 31 octobre :
    Patricia Russo présente son « plan d'urgence » pour redresser l'équipementier franco-américain.
    4 000 emplois supplémentaires seront supprimés dans le monde pour générer 400 millions d'euros d'économies supplémentaires.
  • 1 février 2008 :
    CCE de la filiale française.


  • Avec trois avertissements sur ses résultats en 2007, la fusion du français Alcatel et de l'américain Lucent a viré à la catastrophe en moins d'un an. Dans l'Hexagone, les nouvelles suppressions d'emplois pourraient menacer notamment le site d'Orvault (Loire-Atlantique), spécialisé dans le développement et d'Ormes (Loiret), craignent les syndicats. « Les développements ont pris du retard, il serait possible qu'une partie des effectifs soit répartie sur d'autres services », juge un syndicaliste.

    Le gouvernement prend en tout cas au sérieux les risques sur l'emploi. Devant les députés, la ministre de l'Economie Christine Lagarde a affirmé cet après-midi être « particulièrement attentive et particulièrement soucieuse» quant à l'avenir des sites Alcatel-Lucent. Le Premier ministre François Fillon a par ailleurs rencontré la direction de l'équipementier à plusieurs reprises, a confirmé la ministre. Objectif : rappeler au groupe « ses engagements », notamment à maintenir les sites français.

    «Si le gouvernement intervient, c'est toujours à chaud. Un rapport a été rendu en juillet au président pour sauver l'industrie des équipements télécoms en France, qui permettrait d'assurer plus ou moins l'avenir de la filière mais il n'a pas été suivi d'effet », regrette Jean Gaston Mouhounou, délégué syndical CFTC.

    Les organisations syndicales prévoient une journée d'actions lundi 4 février prochain.

    Solène Davesne

    Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

    Créez votre compte L’Usine Connect

    Fermer
    L'Usine Connect

    Votre entreprise dispose d’un contrat
    L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

    Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

    Créer votre Compte