Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Alcatel-Lucent attaqué par le Costa Rica dans une affaire de corruption

,

Publié le

L'Institut costaricien d'électricité (ICE), l'opérateur national et unique de télécommunications et d'électricité du Costa Rica, a porté plainte contre Alcatel-Lucent pour non-respect d'un contrat de téléphonie mobile. Il réclame 60 millions de dollars de dommages et intérêts à l'équipementier.

Le contrat, rompu en février 2007 par ICE pour cause de couverture déficiente mais surtout suite à des accusations de corruption, portait sur 400 000 lignes. ICE a refusé le règlement à l'amiable proposé par Alcatel, qui offrait 60 millions de dollars d'équipement pour solder le dossier. L'équipementier a déclaré à l'AFP qu'il "étudiait la notification de l'ICE pour y apporter une réponse dans les meilleurs délais".

Alcatel-Lucent est accusé d'avoir versé des pots de vin, 17,8 millions de dollars en tout entre 2000 et 2003, dans le but d'obtenir les marchés publics. Marchés dans le cadre desquels le groupe a fourni pour 250 millions de dollars de matériel entre 2001 et 2002. Les destinataires de ces dessous de table, reconnus en juin 2007 par l'ancien adjoint du vice-président d'Alcatel Amérique Latine Christian Sapsizian, interpellé aux Etats-Unis en novembre 2006, ne sont autres que deux ex-présidents costariciens : Miguel Angel Rodriguez (1998-2002) et José Maria Figueres (1994-1998). Ce dernier a avoué avoir reçu 900 000 dollars de la part d'Alcatel entre 2000 et 2003, dissimulés sous des prestations de conseil. Miguel Angel Rodriguez a été emprisonné pendant un an. Les opérations bancaires auraient été réalisées depuis un compte de la filiale Alcatel CIT.

Edgar Valverde, qui fut président d'Alcatel Costa Rica, a également et inculpé pour corruption en mars 2007 dans le cadre de cette affaire, portée au grand jour en 2004. Lui et Sapsizian ont été licenciés en octobre 2004, et Alcatel-Lucent a déposé plainte contre eux pour escroquerie, détournement de fonds et association illicite.

L'équipementier prévoit un chiffre d'affaires de 8 million de dollars au Costa-Rica en 2008.

R.K.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle