Alcatel-Lucent améliore son CA et sa marge au 3e trimestre

PARIS (Reuters) - L'équipementier télécoms Alcatel-Lucent a fait état jeudi d'une amélioration de son chiffre d'affaires et de sa marge au troisième trimestre à la faveur d'une forte progression de son activité aux Etats-Unis et de la mise en oeuvre d'un programme de réduction des coûts.

Partager

Le groupe franco-américain en difficulté, qui a prévu de supprimer 10.000 postes dans le monde, a toutefois enregistré une nouvelle perte nette part du groupe de 200 millions d'euros et continué de consommer de la trésorerie à hauteur de 218 millions d'euros.

"Nous voyons les premiers signes positifs de notre nouveau modèle opérationnel dans notre activité quotidienne", déclare son nouveau directeur général Michel Combes dans un communiqué.

Au troisième trimestre, l'équipementier télécoms a vu ses ventes progresser de 7,0% à changes constants pour atteindre 3,668 milliards d'euros, dopé en particulier par un bond de 13,6% des revenus en Amérique du Nord tandis que l'Asie a enregistré un sérieux coup de frein (-10,6%).

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 3,6 milliards d'euros et une perte nette de 139,4 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

La marge brute ajustée est par ailleurs ressortie à 1,196 milliard soit 32,6% des revenus, contre 27,8% lors de la période correspondante l'an dernier.

Ces résultats contrastent avec ceux publiés par ses concurrents de plus grande taille pour la même période.

Le premier équipementier mondial Ericsson a ainsi publié la semaine dernière un bénéfice d'exploitation inférieur au consensus, pénalisé par des ventes décevantes aux Etats-Unis et au Japon.

Dans un communiqué publié avant l'ouverture de la Bourse, le groupe franco-américain précise qu'il s'attend à dépasser le haut de la fourchette des 250 à 300 millions d'euros d'économies sur les coûts fixes prévue pour l'ensemble de 2013 dans le cadre de son nouveau plan stratégique "Shift".

Le titre a clôturé mercredi en baisse de 2,28% à 2,360 euros. Depuis l'arrivée de Michel Combes début avril, il a flambé de plus de 120% à comparer à une hausse de 11% pour l'indice sectoriel des valeurs technologiques.

Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud, édité par Dominique Rodriguez

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS