Quotidien des Usines

Albany ne reviendra pas sur les suppressions d'emplois annoncées

, ,

Publié le

A l'issue d'un comité central d'entreprise à Sélestat, les syndicats ont fait savoir que la direction n'avait pas l'intention de revenir sur son plan de restructuration alors qu'une table ronde se tiendra le 18 décembre en présence du ministre du Redressement productif.

Albany ne reviendra pas sur les suppressions d'emplois annoncées © Google Maps

Albany France ne compte pas faire marche arrière et confirme sa volonté de supprimer 201 emplois au total sur ses deux sites français, à Saint-Junien (Haute-Vienne) et à Sélestat (Bas-Rhin).

A l'issue d'un comité central d'entreprise (CCE) qui se tenait ce mardi 27 novembre à Séléstat, les représentants des salariés ont en effet indiqué que la direction ne comptait pas revenir sur son plan de restructuration annoncé la semaine dernière. Dans le détail, il prévoit la suppression de 126 des 227 emplois du site alsacien et de 75 postes sur 130 à Saint-Junien.

"Il n'y a aucune avancée, aucune remise en cause du plan sur l'emploi", a déclaré à l'AFP Christophe Sardin, un délégué syndical du site de Saint-Junien venu à Sélestat pour assister au CCE. Il a ajouté que la direction avait programmé au 6 décembre le démarrage des négociations sur le plan social.

"C'est une stratégie industrielle incompréhensible qui consiste à diminuer la production de sites qui sont toujours rentables", a ajouté Michaël Martin, délégué syndical CGT du site de Sélestat.

Mais si le scénario semble donc déjà écrit, l'espoir repose sur la table ronde organisé par Arnaud Montebourg à Paris le mois prochain. Une réunion est en effet prévue le 18 décembre autour du ministre du Redressement productif et en présence de la direction et des salariés d'Albany ainsi que d'élus locaux.

"On aurait souhaité que cette table ronde ait lieu plus tôt, on attend quelque chose de tangible de cette réunion", a ainsi précisé Michaël Martin.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte