Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Alain Chevalier, cofondateur du groupe LVMH et exportateur du luxe français, est décédé

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Le capitaine d'industrie Alain Chevalier est décédé le 1er novembre à l'âge de 87 ans. Cofondateur du groupe LVMH avec Henry Racamier, il a contribué à faire grandir plusieurs noms du luxe français à l'international.

Alain Chevalier, cofondateur du groupe LVMH et exportateur du luxe français, est décédé
Cofondateur du groupe LVMH avec Henry Racamier, Alain Chevalier a contribué à faire grandir plusieurs noms du luxe français à l'international.
© LVMH

Dimanche 4 novembre, le Palais de l’Élysée a annoncé la mort d’Alain Chevalier, cofondateur du groupe LVMH. L’ancien dirigeant est décédé le 1er novembre à l’âge de 87 ans à son domicile de Megève (Haute-Savoie).

Dans un communiqué, la présidence de la République rend hommage à un “homme visionnaire” qui “"a mis son intelligence et son talent au service de la politique et de l'industrie, contribuant par sa vision et sa détermination à installer la France à la première place dans le domaine du luxe".

Pied-noir d’Algérie né en 1931, Alain Chevalier a fait des études de droit et de sciences politiques. Diplômé de l’ENA en 1959, il fait partie de la promotion Vauban avec l’ancien président français Jacques Chirac. Après avoir occupé divers postes dans les ministères de l’Industrie, de l’Éducation nationale ou des Affaires algériennes, il rejoint le secteur privé et prend la direction de la maison de champagne Moët et Chandon en 1970.

Fondation de LVMH et rivalités entre grands patrons

Alain Chevalier contribue alors à la transformation d’une entreprise pluricentenaire en groupe international du luxe. Il pilote l’acquisition ou les rapprochements des parfums Christian Dior, des laboratoires Roc et des cognacs Hennessy pour fonder le groupe Moët Hennessy en 1971. Entre 1979 et 1981, Alain Chevalier siège au CNPF, ancien Medef.

En 1987, Moët Hennessy fusionne avec un autre nom prestigieux du luxe français, Louis Vuitton, présidé à cette époque par Henry Racamier. La rivalité entre Henry Racamier et Alain Chevalier ainsi que le krach d’octobre 1987 facilitent néanmoins l’OPA de Bernard Arnault sur le groupe.

En 1989, Bernard Arnault devient actionnaire majoritaire et il est élu président du directoire de LVMH, contribuant à sa montée en puissance. Aujourd’hui le géant mondial du luxe encadre 70 marques et domine les capitalisations en France. Après son départ du groupe, Alain Chevalier a présidé la maison de couture Pierre Balmain entre 1989 et 1991.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle