AkzoNobel toujours dans une passe délicate

Le géant néerlandais a publié des résultats décevants pour le premier trimestre, au moment où il finalise la séparation d'avec ses spécialités, appelées à rejoindre les fonds Carlyle et GIC pour 10,1 Mrds E.

Partager
AkzoNobel toujours dans une passe délicate
AkzoNobel

On peut parfois parler de « mauvais timing ». Alors que la chimie européenne est portée par la croissance et que les bilans financiers de 2017 avaient été majoritairement positifs, voire très positifs, pour les chimistes européens, AkzoNobel ne bénéficie toujours pas de vent porteur. Après un exercice 2017 décevant, avec des ventes en berne de 3 % et un résultat net en retrait de 14 % (CPH n°835), cette entame 2018 n'est pas extrêmement encourageante pour le groupe néerlandais. Pour le premier trimestre, AkzoNobel fait toujours face à des « vents contraires ». Son chiffre d'affaires a faibli de 8 % sur un an, à 2,176 milliards d'euros. Le groupe pointe surtout du doigt l'impact très négatif des taux de change. Sans cela, les ventes n'auraient reculé que de 1 %. Mais malgré des prix en hausse de 3 %, le groupe a aussi fait face à une baisse de 3 % des volumes écoulés, soulignant, sur ce front, des conditions plus difficiles dans les secteurs du naval et du pétrole et gaz. Le groupe évoque par ailleurs l'excellent bilan enregistré au premier trimestre 2017, ce qui rend quelque peu pénalisante la comparaison avec le début 2018.

Sur le plan de la rentabilité, AkzoNobel a publié un résultat opérationnel ajusté en repli de 28 % par rapport au premier trimestre 2017, à 149 M€, mais un résultat net en hausse de 5 %, à 253 M€. AkzoNobel souffre aussi des efforts entrepris pour son repositionnement stratégique sur les seuls revêtements et peintures. Le bilan financier exclut d'ailleurs, sauf pour le résultat net, la division Speciality Chemicals, en cours de cession aux fonds Carlyle et GIC dans le cadre d'une opération de 10,1 Mrds € annoncée le 27 mars dernier (CPH n°838). Cette division est d'ailleurs moins impactée financièrement. Les ventes ont faibli de 3 % seulement, à 1,25 Mrd €, essentiellement en raison de l'impact des taux de change. Sans, le chiffre d'affaires aurait affiché une hausse de 4 %. Les volumes écoulés n'ont flanché que de 1 %. Le résultat opérationnel ajusté a reculé de 10 %, à 150 M€.

La situation ne semble toutefois pas trop inquiétante pour le groupe, a voulu rassurer la direction. Celle-ci souligne que le processus de finalisation, en interne, de la scission entre le nouveau AkzoNobel et sa division Specialty Chemicals est achevé, bien avant la finalisation de la cession attendue, elle, avant la fin de cette année 2018. En termes de coûts, le groupe indique que les actions entreprises ces derniers mois ont déjà permis d'économiser 30 M€ et que la structure organisée sans les spécialités a permis de dégager 10 M€ d'économies supplémentaires. L'avenir serait donc prometteur et les turbulences seulement temporaires.

Sujets associés

NEWSLETTER Chimie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Chimie, laboratoires et santé

Armoire à pharmacie 2 portes économique

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS