Akzo Nobel en avance sur ses objectifs, reste attentif aux coûts

AMSTERDAM (Reuters) - Le groupe chimique néerlandais Akzo Nobel annonce qu'il restera attentif à ses coûts bien qu'il ait déjà atteint son objectif de marge 2011 et annoncé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Akzo Nobel en avance sur ses objectifs, reste attentif aux coûts

Vers 7h15 GMT, le titre Akzo Nobel progressait de 3,33% à 45,765 euros alors que l'indice regroupant les valeurs chimiques européennes cédait 0,34%.

La première entreprise de peintures au monde a souligné qu'elle avait atteint au deuxième trimestre son objectif de marge d'Ebitda pour 2011, fixée à 14%.

Son résultat avant impôts, intérêts, dépréciations et amortissement (Ebitda), hors exceptionnels, a grimpé à 614 millions d'euros, à la faveur de la hausse de la demande et de la réduction des coûts.

Les neuf analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un résultat de 576 millions d'euros. Lors de la période correspondante l'année précédente, le groupe avait fait état d'un Ebitda de 506 millions d'euros.

"Les marchés développés restent difficiles. Les pressions sur les prix des matériaux de base et les pénuries devraient se poursuivre au troisième trimestre. Nous allons garder un oeil vigilant sur l'environnement de marché et les coûts vont continuer à être gérés de manière énergique", déclare le directeur général, Hans Weijers, dans un communiqué.

Le directeur financier Keith Nichols a dit prévoir une hausse des prix des matériaux comprise entre 4% et 5% cette année mais il estime que la situation devrait commencer à s'améliorer à partir de la fin du troisième trimestre, ce qui ne devrait pas menacer les marges.

Akzo Nobel a précisé qu'il informerait les investisseurs de ses ambitions futures le 28 septembre à Londres.

Au deuxième trimestre, son chiffre d'affaires a augmenté de 13% à 3,9 milliards d'euros, dépassant les attentes des analystes qui tablaient sur des ventes comprises entre 3,58 et 3,8 milliards d'euros.

Ses concurrents américains PPG et Sherwin-Williams ont également battu le consensus au deuxième trimestre mais ils se sont montrés prudents pour le reste de l'année.

Ses rivaux au Benelux, Solvay et DSM, doivent publier leurs trimestriels jeudi prochain et le 3 août respectivement.

Harro ten Wolde, Gwénaelle Barzic pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS