Akzo Nobel devrait fermer son usine de Pont d'Ain

Social

Partager


Cinq ans après un plan social qui avait entraîné la suppression de 90 postes, le groupe chimique Akzo Nobel pourrait prochainement fermer son site de Pont d'Ain, dans l'Ain. L'unité y emploie encore 53 salariés dans la production de peintures et vernis industriels pour plastique et métal.

Le groupe qui avait acheté le site à la société Vérilac, en 1997, en vue d'en faire un pôle industriel d'envergure européen aura finalement échoué dans son objectif. L'entreprise créée en 1946 avait pourtant accumulé les références dans les équipements de sport et loisirs, l'automobile, la téléphonie, l'emballage... Une dizaine de personnes pourrait rejoindre d'autres sites du groupe.

De notre correspondant en Rhône-Alpes, Michel Quéruel

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS