Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Airlab, un accélérateur de solutions innovantes pour la qualité de l’air

Olivier Cognasse

Publié le

A l’occasion de la journée de l’air, Airparif et ses partenaires vont annoncer cet après-midi – 20 septembre - le lancement d’un écosystème dédié à la qualité de l’air. L’occasion pour les entreprises et les start-up de développer et de commercialiser à l’avenir des solutions pour lutter contre la pollution en ville.

Airlab, un accélérateur de solutions innovantes pour la qualité de l’air
Airlab doit permettre d'améliorer la qualité de l'air.

Un bâtiment connecté avec des outils de mesures de la qualité de l’air intérieur et extérieur, la surveillance de la mobilité dans un quartier avec des caméras placées sur du mobilier urbain pour surveiller le comportement des motards et automobilistes, une camionnette électrique de Geodis équipée de capteurs pour mesurer la pollution de l’habitacle,… Au total, six projets sont présentés mercredi 20 septembre après-midi pour le lancement d’Airlab à l’occasion de la journée de l’air.

Airlab est un accélérateur pour les solutions innovantes dédiées à la qualité de l’air. Car même si des progrès ont été enregistrés en Ile-de-France, il reste encore beaucoup à faire. "En 2006, 4 millions de franciliens ont respiré un air pollué selon les normes françaises et européennes. En 2016, ils n’étaient plus que 1,6 million, essentiellement grâce au renouvellement du parc automobile et aux progrès de l’industrie. Toutefois, si on prend les normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce sont 11 millions de franciliens qui respirent un air non satisfaisant", indique Frédéric Bouvier, directeur général d’Airparif à l’Usine Nouvelle.

Déjà 25 start-up chez Airlab

Airlab est lancé par Airparif et 11 partenaires fondateurs que sont la région Ile-de-France qui a financé le lancement de l’opération, la ville de Paris, la Préfecture de région, la métropole du Grand-Paris, Ile-de-France Mobilités, mais aussi des grands groupes comme SNCF Logistics, Veolia, Icade, Air Liquide, EDF Citelum et Engie France Réseaux. Cette plate-forme comprend déjà 25 start-up. "L’idée est de surveiller la qualité de l’air, de comprendre les phénomènes, et de faire émerger les solutions pour l’améliorer, explique Frédéric Bouvier. Airlab doit non seulement faire émerger des solutions, mais permettre de les vendre et de les exporter. Quand nous avons réuni des start-up. Leur priorité n’était pas de recevoir de l’argent mais d’avoir un territoire d’expérimentation." Toutes les solutions seront systématiquement évaluées et leur efficacité quantifiée.

Parmi les projets, Airparif va également ouvrir ses données – 30 millions par heure – qui pourront être récupérées par les entreprises. Et il est prévu de s’attaquer au chauffage individuel, source de pollution très importante.

Chez Airparif, on ne souhaite pas entrer dans le débat sur la restriction de circulation. Toutefois, on rappelle qu’il existe plus de 200 zones à basse émission en Europe et que jusque récemment la France se signalait par son manque d’initiatives. La politique menée à Paris depuis une dizaine d’années a commencé à porter ses fruits au delà des querelles sur les voies sur berges.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus