Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus veut tripler son chiffre d'affaires des services dans l'aviation civile pour 2025

, , ,

Publié le , mis à jour le 06/03/2018 À 07H12

Airbus souhaite tripler son chiffre d'affaires annuel des services dans l'aviation civile d'ici 2025. Le constructeur va mener l'équivalent de 450 millions d'euros de mesures pour améliorer sa productivité, notamment en diminuant le nombre d'appareils cloués au sol.

Airbus veut tripler son chiffre d'affaires des services dans l'aviation civile pour 2025
Airbus s'est fixé pour objectif de tripler son chiffre d'affaires des services dans l'aviation civile à 10 milliards de dollars par an d'ici 2025 et veut réduire fortement le temps d'immobilisation au sol des appareils pour raisons techniques.
© Airbus

Restructurations et changement de cadence. Airbus a fixé son objectif pour 2025 : tripler son chiffre d'affaires des services dans l'aviation civile en le portant à 10 milliard de dollars par an. Pour y arriver, le constructeur aéronautique souhaite améliorer sa productivité et notamment réduire fortement le temps d'immobilisation au sol de ses appareils pour des raisons techniques.

L'avionneur veut réduire de 30 % les appareils cloués au sol pour des incidents techniques

Selon des sources industrielles, Airbus veut réaliser en 2018 l'équivalent de 450 millions d'euros de mesures d'amélioration de sa productivité. Le groupe a fait savoir à son personnel qu'il importait d'avoir pour objectif de réduire les coûts récurrents sur les nouveaux avions A350 et A320neo, un modèle dont il a dû suspendre la livraison de certains appareils à la suite de problème de moteurs.

Sur les deux années qui viennent, Airbus veut réduire d'au moins 30% le nombre d'appareils cloués au sol pour des incidents techniques. L'entreprise veut aussi diminuer de 20% le temps nécessaire pour résoudre un problème technique une fois celui-ci identifié après l'entrée en service d'un appareil.

Dans le cadre d'une réunion avec le comité d'entreprise européen, les dirigeants d'Airbus évoqueront le mercredi 7 mars l'impact en termes d'emploi des réductions de cadences prévues des programmes A380 et A400M. L'avionneur envisagerait de déplacer ou de supprimer 3600 postes, un chiffre qualifié d'"excessif" par Airbus.

Airbus accélère sa production pour répondre à la demande

Comme Boeing, Airbus vise à accroître la part de son chiffre d'affaires réalisée dans les services plutôt que dans la production, afin de bénéficier lui aussi des marges plus élevées dégagées par des parties tierces qui contrôlent traditionnellement le marché des réparations et de la maintenance. Le groupe n'a pour l'instant pas donné beaucoup de détails sur ses objectifs par activité mais un porte-parole d'Airbus a confirmé l'objectif de 10 milliards de dollars pour les services.

Cet accent mis sur la qualité et les coûts intervient à un moment où Airbus accélère sa production pour répondre à la demande, ce qui peut rapidement tourner au casse-tête si la productivité ne suit pas. Airbus veut augmenter les livraisons de 11 % à 800 appareils cette année, dont 30 qu'il n'a pu livrer l'an passé en raison de problèmes de moteur. Atteindre cet objectif et faire en sorte que plus de 80% des appareils soient livrés dans les temps est essentiel, a-t-il été dit au personnel d'Airbus.

 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus