Airbus veut supprimer 2.300 postes dans la défense et le spatial

(Reuters) - Airbus a annoncé mercredi son intention de supprimer plus de 2.300 postes dans ses activités de défense et spatiales en raison du ralentissement des commandes et du report de plusieurs contrats.
Airbus veut supprimer 2.300 postes dans la défense et le spatial
Airbus a annoncé mercredi son intention de supprimer plus de 2.300 postes dans ses activités de défense et spatiales en raison du ralentissement des commandes et du report de plusieurs contrats. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Le projet présenté aux représentants du personnel d'Airbus Defense & Space prévoit la suppression de 2.362 emplois au total d'ici à 2021, dont 829 en Allemagne, 357 au Royaume-Uni, 630 en Espagne et 404 en France.

Le groupe explique que ces mesures sont nécessaires "principalement en raison de l'atonie du marché spatial et du report de plusieurs contrats de défense", ce qui se traduit par un ratio "book-to-bill" (le rapport entre les commandes nettes et les livraisons, indicateur clé de l'évolution future de l'activité) inférieur à 1 pour la troisième année consécutive.

Le communiqué publié par le groupe précise simplement que "de possibles incidences financières sont en cours d’évaluation et seront communiquées ultérieurement".

La semaine dernière, à l'occasion de la présentation de ses résultats annuels, Airbus avait annoncé une charge financière exceptionnelle de 1,2 milliard d'euros liée aux déboires de son avion de transport militaire A400M. [nL8N2AD1X0]

L'armée de l'air allemande a notamment refusé l'an dernier de prendre livraison de deux exemplaires de ce gros porteur, qui connaît des problèmes techniques récurrents depuis plusieurs années.

Par ailleurs, le veto du gouvernement allemand aux ventes d'équipements militaires à l'Arabie saoudite a compromis plusieurs contrats militaires avec le royaume, un marché clé à l'export.

Airbus Defense & Space, division formée en 2014, emploie 34.000 personnes dont 13.000 en Allemagne. Elle a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 10,9 milliards d'euros, soit près de 16% du CA total du groupe, mais affiche une perte d'exploitation annuelle de 881 millions d'euros contre un bénéfice (Ebit) de 676 millions en 2019.

(Sabine Siebold and Ludwig Burger, version française Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lambersart

Externalisation de la paie des agents et des élus de la Commune et du CCAS de Lambersart

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS