Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus vend plus, mais Boeing gagne (beaucoup) plus

Olivier James , , ,

Publié le

Boeing a livré un niveau historique de 762 avions en 2015. Une production bien supérieure à celle d’Airbus qui fait de l’américain le premier avionneur mondial. Même si l’européen cumule bien plus de commandes…


Boeing 787-10 dreamliner DR

Le match Airbus-Boeing a ceci de passionnant qu’il donne l’impression de n’avoir jamais ni perdant, ni vainqueur. Alors que les résultats commerciaux d’Airbus sont attendus pour le mardi 12 janvier, ceux tout juste publiés par Boeing permettent déjà de tirer un enseignement majeur : si Airbus présentera sans aucun doute un niveau de commandes bien supérieur en 2015 que celui de Boeing, c’est bien l’Américain qui empoche le plus de chiffre d’affaires.

La raison en est simple : Boeing a livré 762 appareils en 2015 (+5,4%), contre 635 (selon une estimation de l’agence Bloomberg) pour Airbus. Les compagnies payant l’essentiel du prix d’un appareil au moment de la livraison et non de la vente, le chiffre d’affaires de l’américain reste bien supérieur à celui de son compétiteur.

A gros trait, la branche aviation civile de Boeing pourrait en 2015 avoir généré le même chiffre d’affaires que l’ensemble d’Airbus Group, soit aux environ de 60 milliards d’euros.

Airbus produira-t-il un jour plus d'avions que Boeing?

La domination de Boeing sur Airbus en termes de livraisons se prolonge, et s’amplifie, depuis 2012 : cette année-là, Boeing livre 601 appareils (contre 586 pour Airbus), puis 648 en 2013 (contre 626), et 723 en 2014 (contre 629). L’écart de livraison entre les deux avionneurs tend donc à se creuser, alors que Boeing pourrait livrer 127 appareils de plus en 2015 qu’Airbus. Airbus sera-t-il en mesure un jour de livrer davantage d’avions que Boeing ?

Détail des livraisons de Boeing : 

Livraisons Boeing 2015
Create column charts

 

Si le chiffre d’affaires est bien le juge de paix qui permet de distinguer le numéro un mondial, le carnet de commandes révèle davantage celui qui est promis au plus bel avenir.

Dans la catégorie des commandes d’avions, Airbus inflige un sérieux revers à son concurrent américain. Encore une fois, même si les résultats d’Airbus ne sont pas encore connus, il ne fait aucun doute que ses commandes seront bien supérieures à celles de Boeing en 2015 (876 brutes qui comptabilisent les annulations, 768 nettes), lesquelles ont chuté de plus de 46%.

Un carnet plus diversifié chez Boeing

Le charisme et l’efficacité de John Leahy, le responsable des ventes d’Airbus, a une fois de plus payé : fin novembre 2015, Airbus affichait déjà au compteur 1007 commandes nettes. A cette date, l’européen pouvait s’enorgueillir d’un carnet de commandes de 6837 appareils, contre 5795 pour Boeing pour l’ensemble de l’année 2015. Mais là encore, le diable se cache dans les détails : les commandes d’Airbus, gonflées par les ventes de l’A320 (ceo et neo), ne doivent pas faire oublier les échecs commerciaux de l’A380. Airbus n’a pas vendu le moindre exemplaire depuis deux ans. Le carnet de commande de Boeing semble plus diversifié que celui d’Airbus, en particulier au niveau des moyen et long-courriers.

Commandes/ventes
Create column charts

Olivier James

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle