Airbus suspend la montée en cadence de sa production

Partager

Face à la crise financière et au ralentissement économique, qui impactent largement le trafic et les capacités de financement des compagnies aériennes, l'avionneur européen, qui a déjà enregistré 48 annulations de commandes en 2008, joue la prudence. Suite à un article du Wall Street Journal, dans lequel John Leahy, directeur commercial d'Airbus, indiquait que son groupe était en train de réexaminer son programme de production à la lumière de la situation financière, la filiale d'EADS a confirmé hier qu'elle suspendait la montée en cadence de ses lignes de production.

Pour limiter le risque de surproduction, Airbus renonce pour l'instant à son objectif de construire 40 avions de la famille A320 par mois à l'horizon 2010. Et campe sur un rythme mensuel de 36 moyen-courriers à compter de décembre 2008. Il vise toujours la production de 10 long-courriers A330-A340 par mois d'ici 2010, contre 8 aujourd'hui, mais ne montera pas à 11 appareils à compter de 2011. Tout en se réservant la possibilité de revoir ces cadences dès le premier semestre 2009 en fonction de la conjoncture. « C'est une décision prudente qui fait suite à notre vision actuelle du marché, a déclaré le patron d'Airbus, Thomas Enders. Nous allons continuer à surveiller les marchés et nous préservons notre capacité à agir en même temps. » Selon une porte-parole du concurrent de Boeing, ce gel d'accélération de la production n'aura de conséquence ni sur l'emploi, ni sur le plan d'embauches.

Sur l'exercice 2008, le constructeur européen maintient son objectif record de 470 avions livrés, mais ne se prononce pas sur les années suivantes. Son rival américain n'a pas encore annoncé de modifications de ses cadences de production. Cet été, Boeing tablait encore sur 475 à 480 livraisons sur 2008 (et près de 500 pour 2009), mais la grève, entamée début septembre par ses quelque 27 000 ouvriers mécaniciens, devrait l'amener à revoir sa copie. Depuis janvier, il a livré 325 avions (contre 349 pour Airbus), mais seulement 84 au troisième trimestre.

Matthieu Maury


American Airlines commande 42 Boeing Dreamliners

American Airlines (AA) a officialisé hier une commande de 42 B787, pour un prix catalogue de 8 milliards de dollars. Un achat néanmoins soumis à un accord à venir avec les pilotes de la compagnie américaine. Ces 42 Dreamliners, dont AA loue les économies de maintenance et de carburant, devraient être livrés entre 2012 et 2018. Une option concerne l'acquisition de 58 autres B787 livrables entre 2015 et 2020. Au total, Boeing revendique près de 900 commandes de son long-courrier.


A lire aussi :
L'aéronautique face à la crise
Airbus et Boeing en lice pour 105 avions Turkish Airlines, 14/10/2008
Airbus survole toujours Boeing sur 2008, 08/10/2008

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS