Airbus survole toujours Boeing sur 2008

Partager

Avec 737 commandes nettes à fin septembre, l'avionneur européen distance toujours son concurrent américain, qui affiche 623 commandes nettes à son compteur 2008. Airbus, qui a glané 31 contrats sur le mois de septembre, dispose d'une avance « confortable » en commandes brutes (785 contre 625), mais enregistre plus d'annulations que Boeing (48 contre 2 seulement). La grande majorité des contrats concerne les monocouloirs : 471 commandes brutes de B737, 483 pour les appareils de la famille A320. Sur les très gros porteurs (A380 et B747), les deux constructeurs ont reçu chacun 3 commandes nettes. Enfin, Airbus affiche 299 commandes brutes de ses longs courriers A330, A340 et A350, contre 150 pour Boeing et ses B767, B777 et B787.

Côté livraisons, l'Européen devance également l'Américain, avec 349 avions livrés depuis janvier contre 325. Mais le constructeur de Seattle souffre depuis début septembre de la grève de ses quelque 27 000 ouvriers mécaniciens. Au troisième trimestre, il n'a délivré que 84 appareils contre 115 au premier et 126 au deuxième. Airbus a remis à ses clients 284 monocouloirs, 7 A380 et 58 long-courriers, tandis que Boeing livrait 254 B737, 13 B747 et 58 long-courriers.

En franchissant largement son objectif initial pour 2008 (700 commandes), la filiale d'EADS, qui compte livrer 470 appareils d'ici la fin de l'année, est bien partie pour survoler Boeing sur l'ensemble de l'exercice 2008. Ce qui n'avait plus été le cas depuis 2005. Les deux avionneurs disposent de carnets de commandes très bien garnis, représentant jusqu'à huit années de production.

Le ralentissement va-t-il toucher l'industrie aéronautique ? Certes les compagnies aériennes, déjà confrontées à la flambée des prix du kérosène et à la crise du crédit, devraient voir leur trafic reculer avec la récession mondiale, mais certains acteurs du secteur, notamment l'équipementier américain Honeywell, estiment que la crise aura un effet limité sur les carnets de commandes des constructeurs d'avions commerciaux et d'affaires. Anticipant plus de reports que d'annulations et une année 2009 record.

Matthieu Maury


Embraer vend 4 jets d'affaires à l'Allemand Vibroair

L'avionneur brésilien, numéro 3 mondial, a reçu une commande de quatre avions d'affaires de la part de la compagnie de charters allemande Vibroair Flugservice. Au prix catalogue, la facture s'élève à près de 52 millions de dollars. Le premier jet, un Legacy 600 (modèle mis en service en 2006, dont Embraer vient de livrer le 150ème exemplaire à l'Allemand DC Aviation), sera livré en 2009. Les autres avions d'affaires commandés sont deux Phenom 300 et un Legacy 500. A la fin du premier semestre 2008, Embraer employait près de 24 000 personnes et disposait d'un carnet de commandes totalisant 20,7 milliards de dollars.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS