Airbus se prépare à la décision de l'OMC sur les subventions

PARIS (Reuters) - Les avionneurs Airbus et Boeing ont échangé des piques mardi à la veille d'une décision de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui pourrait accuser l'européen d'avoir reçu des subventions indues.

Partager

Boeing et son concurrent sont au centre d'un des plus longs litiges commerciaux s'accusant mutuellement d'avoir reçu des aides publiques interdites dans un marché estimé à 3.000 milliards de dollars sur 20 ans.

Airbus, détenu par le groupe aérospatial EADS, a admis en mars que l'OMC avait estimé que les prêts consentis par les Etats européens ressemblaient, dans une certaine mesure, à des subventions.

Après une longue attente, les observations de l'OMC seront publiées mercredi dans un document de mille pages.

Airbus a préparé le terrain, s'attendant à une victoire de Boeing en termes de relations publiques, tout en accusant son rival "d'hypocrisie" à propos d'autres formes d'aides.

Airbus demande aux commentateurs d'attendre les conclusions de l'OMC sur sa propre requête présentée à l'encontre de Boeing, prévues dans les mois qui viennent.

"On peut s'attendre à ce que notre concurrent déverse des monceaux de propagande en utilisant des mots-clés tels que 'subventions illégales', 'conformité', 'Airbus devra rembourser'", a déclaré un porte-parole d'Airbus.

"Encore une fois, cela ne fera que confirmer que l'OMC n'est pour eux rien d'autre qu'un relais de propagande."

Selon un porte-parole de Boeing, les conclusions de l'OMC publiées mercredi montreront notamment que les quatre milliards de dollars de financement de l'A380 contenaient "des subventions à l'export interdites."

Tim Hepher, Nicolas Delame pour le service français, édité par

0 Commentaire

Airbus se prépare à la décision de l'OMC sur les subventions

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS