Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus satisfait de la décision de l'ITC sur le conflit opposant Bombardier et son CSeries à Boeing

, , , ,

Publié le , mis à jour le 29/01/2018 À 06H32

Le patron d'Airbus s'est engagé vendredi 26 janvier à accélérer au maximum le projet d'une nouvelle ligne de production pour les CSeries de Bombardier en Alabama, après ce qu'il a qualifié de victoire "incontestable" de son partenaire canadien contre Boeing.

Airbus satisfait de la décision de l'ITC sur le conflit opposant Bombardier et son CSeries à Boeing
Après ce que Tom Ender a qualifié de victoire "incontestable" de Bombardier sur Boeing, il s'est engagé à accélérer au maximum le projet d'une nouvelle ligne de production pour les CSeries en Alabama.
© Bombardier/DR

La commission du commerce international (ITC) a refusé vendredi 26 janvier d'infliger des droits de douane sur les CSeries de Bombardier vendus à des compagnies américaines, offrant une victoire inattendue au constructeur canadien dans la guerre commerciale engagée par l'entreprise américaine aux Etats-Unis. Dans cette affaire, Boeing estime avoir été pénalisé par la vente à faible prix de l'appareil à Delta Air Lines. Mais l'ITC est allé à l'encontre de l'avis du département américain du Commerce qui souhaitait infliger près de 300% de droits de douane sur ces avions.

Le président exécutif de l'avionneur européen, Tom Enders, qui était à Montréal en compagnie de son homologue du groupe canadien, Alain Bellemare, a déclaré que le refus de l'ITC aux Etats-Unis d'infliger de lourds droits de douane sur les moyen-courriers de Bombardier vendus à des compagnies américaines représentait une victoire pour des "affaires sensées". "Je n'ai jamais entendu (parler) d'une bonne stratégie menée de manière agressive contre son propre client et c'est pourquoi je m'en tiens à l'écart. Je pense que ce n'est pas une façon de faire des affaires", a-t-il dit lors d'un entretien téléphonique à Reuters.

Le groupe canadien a accepté en octobre de céder une participation majoritaire à Airbus dans ce programme de CSeries et l'avionneur européen compte assembler certains appareils dans son usine d'Alabama. Tom Enders s'est d'ailleurs engagé à accélérer au maximum le projet d'une nouvelle ligne de production pour les CSeries en Alabama.

Pour Reuters, Tim Hepher; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus