Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus renforce son partenariat avec le premier producteur mondial de titane

, , ,

Publié le

L'avionneur européen a signé ce mardi 27 août des contrats dopant ses approvisionnements auprès de VSMPO-Avisma, son fournisseur de Titane, et renforçant le partenariat entre les deux groupes, notamment dans la recherche et développement.

Airbus renforce son partenariat avec le premier producteur mondial de titane © DR

Airbus se rapproche du russe VSMPO-Avisma, premier producteur mondial de titane. L'avionneur européen a signé ce mardi 27 août des contrats dopant ses approvisionnements auprès de ce fournisseur mais renforçant également leur partenariat, notamment dans la recherche et développement.

Un accord "très significatif"

Le montant des nouveaux approvisionnements n'a pas été rendu public mais "il est très significatif et couvre une longue période", a précisé à l'AFP le vice-président d'Airbus, Olivier Cauquil. Ces contrats ont été signés à l'occasion de l'ouverture ce mardi du salon aéronautique MAKS à Joukovski, en banlieue de Moscou.

Le titane s'impose comme un métal particulièrement prisé des avionneurs pour sa légèreté comme pour sa résistance. Avec cet accord, Airbus sécurise ainsi la fourniture du titane nécessaire à l'assemblage des A320neo et A350-100 jusqu'en 2020. Il vient compléter le précédent contrat d'approvisionnement à long terme de quatre milliards de dollars signé en 2009 entre les deux groupes.

Partenariat en recherche et développement

Airbus a en outre signé avec VSMPO-Avisma, qui représente 60% de ses approvisionnements en titane, un protocole d'accord pour développer leur partenariat stratégique portant sur le développement, la production et le recyclage d'alliages de titane pour ses appareils.

Cette "nouvelle phase" de coopération "confirme notre engagement à soutenir le développement de VSMPO non seulement dans la fourniture de matériau brut mais aussi de produits à forte valeur ajoutée, en tant que partenaire clé en recherche et développement", a expliqué Klaus Richter, vice-président d'EADS et d'Airbus, cité dans un communiqué du groupe russe.

La création d'une coentreprise envisageable

Les deux sociétés vont ainsi travailler ensemble à la mise au point de nouveaux alliages innovants, soit pour les avions existants, soit pour les nouveaux projets, a précisé à l'AFP Olivier Cauquil. "La création d'une coentreprise est une possibilité", a de son côté indiqué le directeur général du groupe russe, Mikhaïl Voïevodine.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle