L'Usine Aéro

Airbus pourrait produire 67 A320 par mois en 2023

Olivier James , , ,

Publié le

Face au succès commercial de son A320, Airbus souhaite augmenter les cadences de production. Elles pourraient atteindre 67 appareils par mois en 2023.

Airbus pourrait produire 67 A320 par mois en 2023
Fort du succès commercial de sa famille A320, Airbus souhaite augmenter encore les cadences de production.
© Airbus

Les fournisseurs seront-ils en mesure de tenir le rythme ? C’est toute la question pour Airbus qui souhaite encore augmenter les cadences de production de son programme phare, l’A320.

A l’occasion de la présentation de ses résultats financiers de l’année 2019, jeudi 13 février, l’avionneur européen a précisé qu’il étudiait la possibilité d’augmenter encore les cadences de production. Elles pourraient atteindre 67 exemplaires par mois en 2023, contre environ 60 aujourd’hui.

Pour le moment, le seul objectif officiel était d’atteindre la cadence de 63 A320 par mois d’ici la fin 2021. Mais Airbus évoque des "conditions favorables" pour expliquer cette ambition d’accroître encore les cadences de 1 ou 2 exemplaires supplémentaires pendant chacune des deux années suivant 2021. "Cela revient à atteindre une cadence comprise entre 65 et 67 exemplaires par mois en 2023", résume Guillaume Faury, le président exécutif d’Airbus.

Le succès inattendu du LR et du XLR

Une accélération qui s’explique par le succès commercial d’une famille de monocouloirs qu’Airbus ne cesse de décliner en différentes versions. L’industriel doit faire face à une avalanche de commandes à honorer : la famille des A320 a cumulé l’an dernier à elle seule 654 commandes nettes (sur un total de 768 commandes), contre 541 en 2018. Et sur les 7725 avions dans le carnet de commandes, les A320 représentent à eux seuls 6249 commandes.

Alors qu’Airbus fait face en particulier à l’engouement des versions allongées de l’A320neo – le LR et le XLR – et de l’A321 ACF (cabine personnalisée), il mobilise ses différents sites. Nouvelle ligne d’assemblage final à Toulouse pour l’A321neo à Toulouse opérationnelle en 2022, digitalisation tous azimuts des chaînes basées à Hambourg (Allemagne), augmentation des cadences à Tianjin (passées récemment de 5 à 6 appareils par mois) et à Mobile aux Etats-Unis (de 5 à 7 appareils par mois d’ici 2021)… Une montée en puissance globale qui repose sur la capacité des fournisseurs à continuer de livrer en temps et en heure.

 

 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte