Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus plancherait sur un A330neo cargo sur mesure pour Amazon

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

Vu sur le web De potentiels gros clients comme UPS et Amazon poussent Airbus à développer une version cargo de son A330neo, selon Bloomberg.

Airbus plancherait sur un A330neo cargo sur mesure pour Amazon
Airbus a converti une version passagers de l'A330-300 en version cargo. Va-t-il développer une version "nativement" dédiée au fret de l'A330-900neo ?
© Airbus

Le plus petit des gros porteurs d’Airbus, l’A330neo, va-t-il avoir droit à une version cargo ? Selon l’agence Bloomberg, Airbus y réfléchit sérieusement, poussé par de potentiels gros clients de la logistique comme UPS et Amazon. "Amazon et UPS demandent à Airbus d'envisager d'étirer le fuselage de l'A330-900 pour lui permettre de transporter plus de marchandises tout en volant sur une plus courte distance", indique l’agence de presse américaine. La version précédente de l’A300, l’A330ceo, disposait déjà d’une version cargo mais vendue à seulement 42 exemplaires en une dizaine d’années.

L’A330-900neo pour le transport de passagers a lui aussi des difficultés à se vendre : Airbus n’a enregistré que 214 commandes à ce jour. Une variante cargo pourrait permettre de relancer le programme, mais la concurrence est vive sur ce créneau avec Boeing et son populaire 767 Cargo.

Prime Air, la compagnie d'Amazon

UPS dispose depuis 1988 de sa propre compagnie aérienne de fret, UPS Airlines. Amazon a aussi créé sa propre flotte en août 2016, "Prime Air". Il va investir un milliard et demi de dollars dans la création d’un hub de fret aérien à l’aéroport de Cincinatti, à la frontière de l’Etat du Kentucky aux Etats-Unis. Le géant du e-commerce dispose aujourd’hui de 16 avions, des Boeing 767 d’occasion, mais il veut doubler leur nombre dans les deux ans à venir. Ce n’est un début, suggère Bloomberg : Airbus et Boeing vont se disputer ce nouveau marché, bien que "les avions cargo neufs des deux compagnies doivent également faire face à la concurrence des conversions peu coûteuses de modèles passagers d'occasion", prévient le média économique.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

21/03/2018 - 09h30 -

On note que notre "service d'innovation étatique national", alias BPIFrance, fait tenir 25 millions aux développeurs d'un futur "dirigeable français", mais que ce qui intéresse les trois géants mondiaux en matière de logistique, ce qu'ils demandent qu'on développe, mette au point, et industrialise, c'est l'avion cargo. BPIFrance saurait-il mieux que les acteurs du métier de quels outils ils ont besoin?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle