Airbus ouvre les négociations avec les syndicats sur la fin de l'A380

Le 5 mars, Airbus a annoncé le début des discussions avec les syndicats sur la fin prématurée de l'A380. L'avionneur et les partenaires sociaux vont devoir examiner les mesures de reclassement envisageables pour les salariés liés au programme du très gros porteur. Au moins 1100 personnes seraient concernées en France.

Partager

Airbus ouvre les négociations avec les syndicats sur la fin de l'A380
Airbus a annoncé le début des discussions avec les syndicats sur la fin prématurée de l'A380.

Airbus a annoncé mardi 5 mars l'ouverture des discussions avec les partenaires sociaux afin d'examiner les mesures de reclassement envisageables dans le cadre de la fin du programme du très gros porteur A380 en 2021.

Entre 3000 et 3500 postes sont susceptibles d'être affectés par cette décision dans les trois prochaines années, soit l'équivalent de moins de 3% des effectifs totaux, souligne le constructeur aéronautique dans un communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Entre 1100 et 1200 salariés concernés en France

Le groupe a annoncé qu'il entendait privilégier des mesures de mobilité interne.

Ces postes sont répartis entre environ 1300 cols bleus et 2100 cols blancs. Au niveau national, cela représente entre 500 et 600 employés au Royaume-Uni, entre 400 et 500 en Espagne, et entre 1100 et 1200 employés en Allemagne et autant en France.

Airbus avait annoncé le 14 février la fin de cet appareil, qui n'a jamais remporté le succès escompté. Dix-sept exemplaires doivent encore être livrés.

Avec Reuters (Jean-Michel Bélot, édité par Benoît Van Overstraeten)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS