Airbus minimise l'annulation record d'Emirates

La compagnie aérienne Emirates vient d'annuler une commande de 70 A350. Airbus assure que l'impact financier est mineur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Airbus minimise l'annulation record d'Emirates

Drôle de télescopage. Alors qu'Airbus commence, ce mercredi 11 juin, ses journées de l'innovation, qui accueillent près de 150 journalistes venus du monde entier, l'avionneur annonce une annulation de commande historique. La compagnie de Dubaï, Emirates, annule en effet l'achat de 70 A350 XWB. Un mauvais coup pour Airbus alors que la certification de l'appareil devrait avoir lieu dans quelques mois.

Sous le feu nourri de la presse, les dirigeants d'Airbus ont cherché a minimiser l'impact de cette annulation. "Ce n'est pas une bonne nouvelle commerciale mais elle n'a pas d'impact financier", rassure John Leahy, le directeur commercial d'Airbus. Le carnet de commandes de l'A350 s'établit a 742 appareils et "il continuera de progresser cette année", assure John Leahy.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Moins de 16 milliards de manque à gagner

Au prix catalogue actuel, cette annulation représente pourtant 21 milliards de dollars de manque à gagner. Elle serait en réalité de 16 milliards de dollars précise une source interne, le prix catalogue au moment de la signature du contrat étant inférieur a celui d'aujourd'hui.

En outre, la valeur de la mévente serait bien en deçà : le prix réel d'un avion commercial est toujours très inférieur au prix affiché, jusqu'à 30% dans certains cas. Qui plus est, Emirates est le premier client de l'A350. Or un client de lancement pour un nouveau programme obtient toujours une ristourne non négligeable.

Une commande passée en 2007 pour une livraison en 2019

Cette annulation est-elle imputable a de mauvaises performances de l'A350 ? "Non", répond sans ambages John Leahy. Elle tirerait son origine d'un changement de stratégie de la part de la compagnie de Dubaï. "La commande de ces A350 a été réalisée en 2007 pour une livraison prévue en 2019", rappelle-t-on chez Airbus ou l'on assure que la mauvaise nouvelle n'est tombée qu'il y a quelques jours. Un délai si important entre le contrat de vente et la livraison qui a donné à la compagnie dubaïote tout loisir de revoir sa copie.

Emirates serait ainsi en train de se diriger de plus en plus vers les gros porteurs au vu de la hausse du trafic aérien, comme le prouverait sa commande de 50 A380 supplémentaires au dernier salon aéronautique de Dubaï. De quoi largement compenser l'annulation annoncée aujourd'hui. Emirates avait par ailleurs commandé lors du même salon 150 Boeing 777X, concurrent direct de l'A350. Une commande qui vient confirmer la stratégie d'Emirates vers les gros porteurs puisque les capacités passagers du 777X sont un peu supérieures a celles de l'A350. L'A350-1000 a 350 sièges, contre 400 pour le 777-9X.

A Toulouse, Olivier James

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS