L'Usine Aéro

Airbus livrera moins d'avions que prévu en 2019

, , , ,

Publié le

Airbus prévoit 860 livraisons d'avions commerciaux en 2019, au lieu des 880 à 890 initialement attendus. Une baisse expliquée par les retards de production dans son usine de Hambourg récemment agrandie. En conséquence, l'avionneur a également réduit son objectif de trésorerie.

Airbus livrera moins d'avions que prévu en 2019
Airbus a revu à la baisse son objectif de livraisons d'avions commerciaux pour l'année en cours.
© Regis Duvignau

Airbus a revu à la baisse son objectif de livraisons d'avions commerciaux pour l'année en cours, mercredi 30 octobre, en raison de retards de production dans son usine de Hambourg récemment agrandie.

Le constructeur européen dit s'attendre désormais à livrer "environ 860" avions commerciaux en 2019, au lieu des 880 à 890 initialement prévus. Il annonce un bénéfice opérationnel ajusté (EBIT) de 1,6 milliard d'euros au troisième trimestre et maintien sa prévision d'EBIT annuel.

Le volume de livraisons à neuf mois et les nouvelles prévisions de livraisons pour l'année en cours "reflètent les actions de fonds entreprises pour sécuriser un flux de livraisons plus efficient au cours des prochaines années", commente le président exécutif d'Airbus, Guillaume Faury, dans un communiqué.

Ebit en hausse, chiffre d'affaires en baisse

L'Ebit a progressé de 2% sur un an, tandis que le chiffre d'affaires a diminué de 1% à 15,3 milliards d'euros pour la période allant de juillet à septembre. Notamment en cause, "un impact négatif de -221 millions d’euros induit par la suspension de licences d’exportation de matériels de défense à l’Arabie saoudite par le gouvernement allemand, aujourd’hui prolongée jusqu’en mars 2020". Le résultat net a augmenté de 3% à 989 millions d'euros.

Airbus a aussi réduit son objectif de trésorerie pour 2019 pour tenir compte de sa nouvelle prévision de livraisons. Le "flux de trésorerie disponible avant fusions et acquisitions et financements-clients" est désormais d’environ 3 milliards d’euros.

L'avionneur européen est affecté depuis deux ans par des retards de production des A321 à Hambourg, et un responsable du secteur du leasing aéronautique a déclaré mercredi lors d'une conférence à Hong Kong que la situation semblait "se détériorer plutôt que s'améliorer" dans l'usine allemande. Invité à réagir à cette déclaration, un porte-parole d'Airbus a dit que le groupe était "d'accord avec ses clients pour les prochaines livraisons", ajoutant que les discussions commerciales sont confidentielles.

Encore 289 avions à livrer

Pour atteindre son objectif révisé pour 2019, Airbus doit encore livrer 289 avions au dernier trimestre, soit un peu moins que son record de 297 livraisons au cours de la même période l'année dernière.

Mardi 29 octobre, l’avionneur a officialisé une commande ferme de 300 appareils de la famille A320neo passée par la compagnie indienne Indigo.

Avec Reuters (Laurence Frost à Paris et Tim Hepher à Hong Kong, version française Tangi Salaün, édité par Jean-Michel Belot)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte