International

Visant Airbus, les Etats-Unis maintiennent leurs taxes sur l'aéronautique à 15%

, , , ,

Publié le , mis à jour le 13/08/2020 À 08H52

Les Etats-Unis ont annoncé le 12 août la levée de taxes imposées sur des produits importés de Grèce et du Royaume-Uni dans le cadre du litige sur les subventions à Airbus et Boeing et l'instauration de taxes équivalentes sur des produits français et allemands.

Visant Airbus, les Etats-Unis maintiennent leurs taxes sur l'aéronautique à 15%
Les Etats-Unis ont annoncé mercredi la levée de taxes imposées sur des produits importés de Grèce et du Royaume-Uni dans le cadre du litige sur les subventions à Airbus et Boeing et l'instauration de taxes équivalentes sur des produits français et allemands. /Photo prise le 1 juillet 2020/REUTERS/Gonzalo Fuentes
© Gonzalo Fuentes

Les Etats-Unis maintiennent la pression sur Airbus. La taxe de 15% touchant les productions de l'avionneur européen vendues outre-Atlantique n'est pas levée. Cette taxe a été mise en place dans le cadre d'un conflit entre l'Europe et les Etats-Unis sur les subventions versées à Airbus par  la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni..

Les Etats-Unis ont annoncé le 13 août la levée de taxes imposées sur des produits importés de Grèce et du Royaume-Uni et l'instauration de taxes équivalentes sur des produits français et allemands. Ce sont principalement des productions agroalimentaires (fromages, confiture, yaourts, fruits et légumes, vins) qui seront taxées à 25%. Ces modifications entreront en vigueur le 1er septembre, a déclaré le bureau du Représentant au Commerce, Robert Lighthizer, tout en annonçant sa volonté d'entamer une nouvelle procédure avec l'UE pour parvenir à une solution.

Washington avait reçu en octobre dernier le feu vert de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour appliquer des taxes douanières sur 7,5 milliards de dollars d'importations de l'UE dans le cadre de cette querelle sur l'aéronautique qui dure depuis plus de 15 ans. Le volume de 7,5 milliards de dollars d'importations n'est pas affecté par la nouvelle décision de l'administration, a précisé Lighthizer. Le niveau des taxes restera également inchangé, à 15% pour l'aéronautique et 25% pour tous les autres produits.

Lighthizer a ignoré les appels de représentants de l'UE et de législateurs américains en faveur d'une baisse des droits de douane sur les produits alimentaires, les vins et les spiritueux de l'UE, mais n'a pas ajouté de droits de douane sur la vodka, le gin et la bière comme il en avait menacé.

Airbus a déclaré "regretter profondément" la décision des Etats-Unis de conserver les taxes sur ses avions.

Le commissaire européen au commerce, Phil Hogan, poursuivra ses discussions avec Lighthizer afin de parvenir à trouver une solution, a déclaré un représentant européen.

Avec Reuters (Andrea Shalal, David Lawder, David Shepardson et Eric M. Johnson; version française Jean-Stéphane Brosse et Camille Raynaud)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte