Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Airbus investira 200 millions d'euros en 2016 sur deux sites en Loire-Atlantique

, , , ,

Publié le

Ce montant record est destiné à accompagner l'essor des programmes A320 et A350 sur les sites Airbus Nantes à Bouguenais et Airbus Saint-Nazaire à Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique). Les deux sites ont recruté plus de 250 personnes en 2015.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer


Crédit Airbus - Le site Airbus Nantes monte également en puissance dans la production des entrées d’air de réacteurs

Airbus se prépare à une nouvelle année record en matière d’investissements, l’avionneur ayant 8 à 10 ans de travail devant lui. A Montoir-de-Bretagne près de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), plus de 100 millions d'euros (contre 92 millions d'euros en 2015) seront engagés cette année dont 80 millions d'euros pour l’A350 et 17 millions d'euros pour l’A320, pour lequel une ligne de perçage semi-automatique "Flextrack" sera notamment installée. L’industriel doit passer d’une cadence de 43 avions A320 par mois à 50 fin 2016, puis à 60 en 2019.

A cet horizon, un nouveau développement pourrait voir le jour. Parmi les projets portés par Gérald Lignon, le directeur de l’usine de Saint-Nazaire, figure la mise en place d’un hub permettant d’exporter par mer les tronçons d’A320 dédiés à l’usine de Mobile aux Etats-Unis. Ces ensembles transitent actuellement par Hambourg. La décision du groupe est attendue au-delà de 2017.

Sur le site Airbus Nantes à Bouguenais (Loire-Atlantique), où 78 millions d'euros ont déjà été investis en 2015, le budget 2016 est également fixé à 100 millions d'euros, afin d’assurer, là aussi, la montée en puissance des A320 (dont la version Neo), et A350 (dont la version 1000). Il s’agit notamment de construire un nouveau bâtiment dédié à la logistique et de développer de nouveaux process de mise en œuvre de peintures hydrodiluables et le recyclage de l’eau des bains de traitement de surface. Le site monte également en puissance dans la production des entrées d’air de réacteurs.

En 2016, les directions des deux sites visent la stabilité des effectifs. En 2015, Airbus Saint-Nazaire a recruté 135 salariés sur un effectif de 2 850 salariés et Nantes 120 sur un total de 2 600 personnes, au-delà des prévisions. Des recrutements qui ont pris du temps, compte tenu de la rareté de la main d'œuvre qualifiée.

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle