Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[En images] Airbus inaugure un centre de production pour le drone-satellite Zephyr

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Images Airbus Defence and Space a inauguré lors du salon aéronautique de Farnborough (Royaume-Uni) le premier site de production du “drone-satellite” Zephyr, le16 juillet. Le premier appareil issu des chaînes de production a décollé pour un vol inaugural depuis l’Arizona (Etats-Unis).

[En images] Airbus inaugure un centre de production pour le drone-satellite Zephyr
Airbus Defence and Space a inauguré le premier centre de production du pseudolite Zephyr, lundi 16 juillet à Farnborough (Royaume-Uni)
© Compte Twitter Airbus Defence and Space

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough au Royaume-Uni, Airbus a inauguré le premier site de production du “drone-satellite” Zephyr, lundi 16 juillet. Situé dans la ville, il “sera également une installation de démonstration reliée à nos bases aériennes opérationnelles à travers le monde“, a déclaré Dirk Hoke, PDG d’Airbus Defence and Space dans un communiqué de presse. Sept exemplaires de l’aéronef sortiront des lignes de production en 2018 et sept autres courant 2019.

Le Zephyr est un pseudolite - contraction du terme pseudo-satellite - à haute altitude, ou HAPS (High Altitude Pseudo-Satellite) en anglais. L’appareil offre l’endurance d’un satellite et la flexibilité d’un drone selon le site internet d’Airbus. D’une envergure de 25 mètres pour une masse de moins de 75 kg, l’aéronef est alimenté par l’énergie solaire. Il est doté d’une technologie permettant aux batteries de stocker l’énergie des panneaux situés sur l’ensemble de la surface pendant la journée afin de l’alimenter la nuit.


Le pseudolite Zephyr ©Airbus Defence and Space

Il a été conçu pour voler dans la stratosphère à une altitude moyenne de 70 000 pieds (21 kilomètres). En comparaison seul le Concorde et les avions militaires U2 et SR-71 Blackbird étaient capables d’opérer à des niveaux comparables.

Un vol inaugural lancé en Arizona

L’appareil réutilisable est destiné à des missions de “détection, d’identification et de connexion pour des clients aussi bien militaires que commerciaux”, précise le communiqué. A titre d’exemple, le document cite la gestion des catastrophes et le contrôle de la propagation des feux de forêt ou les déversement d’hydrocarbures.

Le plus long vol d’essai sans ravitaillement, de l'appareil a duré deux semaines. A terme, il devrait pouvoir voler trois mois sans être rapatrié. Jusqu’ici l’appareil a déjà enregistré 1 000 heures de vol.

Jeudi 11 juillet, le Zephyr S, premier exemplaire produit sur le site de Farnborough, a pris son envol pour un vol inaugural depuis l’Etat d’Arizona aux Etats-Unis. Il “bénéficie du soutien du gouvernement britannique et américain”, précise le communiqué. Les prochains lancements seront opérés depuis la base aérienne de Wyndham en Australie. Airbus y achève la construction d’un nouveau site qui sera opérationnel à partir de septembre 2018.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle