Airbus Helicopters signe un contrat historique de 1000 hélicoptères avec la Chine

A l’occasion de la visite en France du Président chinois Xi Jinping, Airbus Helicopters a signé avec l’avionneur chinois Avic un contrat de production de 1000 appareils. La Chine deviendra bientôt le premier marché d’Airbus Helicopters.

Partager

Airbus Helicopters signe un contrat historique de 1000 hélicoptères avec la Chine

Difficile d’annoncer un chiffre plus percutant : 1000. C’est le nombre d’hélicoptères que produiront Airbus Helicopters (ex-Eurocopter) et Avicopter, la filiale de l’avionneur chinois Avic, pour les vingt prochaines années. Les dirigeants des deux industriels ont procédé, ce mercredi 26 mars, à la signature de ce contrat de production record. Selon nos informations, François Hollande et le président chinois Xi Jinping, venu en France pour plusieurs jours, ont participé à cette signature.

"Ce contrat représente une valeur de 15 milliards d’euros, précise Norbert Ducrot, président d’Airbus Helicopters en Chine. Chaque appareil de type EC175 qui sera produit a une valeur d’environ 15 millions d’euros". Les EC175 sont des hélicoptères civils dédiés aux interventions sur les sites industriels (plates-formes offshore), lors de catastrophes naturelles, aux opérations de police et de sauvetage, mais aussi pour le transport de VIP.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce contrat surprend avant tout par son ampleur : les objectifs officiels faisaient auparavant mention d’environ 700 hélicoptères produits. Il faut croire que la collaboration entamée en 2005 entre l’industriel français et l’industriel chinois fonctionne à merveille… La production sera assurée par chacun des deux acteurs. L’EC175 sera assemblé à Marignane (Bouches-du-Rhône) par Airbus Helicopters et son équivalent chinois, dénommé AC352 et destiné au marché local, sera fabriqué par Avicopter à Harbin.

Premières livraisons fin 2014

"Chacun de ces sites fournit des kits d’éléments à l’autre site, détaille Norbert Ducrot, sans donner plus de précisions. A part certains équipements ainsi que les moteurs, ils seront identiques". Le français sera en effet muni de moteurs fournis par l’américain Pratt & Whitney et le chinois sera pourvu de moteurs sortis des usines de Turbomeca (filiale du groupe français Safran).

Ce contrat en poche, Airbus Helicopters va devoir maintenant assurer la production. La phase de développement conjointe de cet appareil, démarrée fin 2005 entre les deux industriels, est bel et bien terminée. "Nous avons prévu d’ici 2017 une cadence de 50 hélicoptères par an, chiffre Norbert Ducrot. Le niveau de production est aujourd’hui encore assez faible. Nous livrerons nos trois premiers clients avant la fin de l’année 2014", ajoute-t-il. La certification par l’agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) est déjà obtenue et celle de l’agence américaine (FAA) est en cours de traitement.

Le juteux marché chinois

Pour Airbus Helicopters, ce contrat tombe à point nommé. L’industriel assure à son programme un bel avenir. Et surtout, la signature intervient alors que l’espace aérien chinois à basse altitude est en train de s’ouvrir et que le potentiel de développement de ce trafic est vertigineux. "Aujourd’hui, il n’y a que 350 hélicoptères civils en service en Chine, contre 12 000 aux Etats-Unis et 10 000 en Europe, s’enthousiasme Norbert Ducrot. La deuxième économie mondiale a un gigantesque manque à combler".

Le dirigeant compte bien avec ce contrat assurer le développement de son groupe qui possède, selon lui, 42% des parts de marché. "Nous visons pour les prochaines années à passer la barre des 50%", ambitionne Norbert Ducrot. Et de préciser que sur les vingt prochaines années, le marché chinois est estimé à 5 000 hélicoptères pour un montant global de 50 milliards d’euros. Ce qui pourrait faire de la Chine le premier marché mondial dès 2020, devant les Etats-Unis. Et par voie de conséquence, le premier client d’Airbus Helicopters dans quelques années.

Olivier James

Olivier James Grand reporter Aéronautique - Défense
Olivier James

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS