Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Airbus Helicopters réduit la voilure

Olivier James

Publié le

Airbus Helicopters réduit la voilure
Le site de Marignane sera le plus touché, avec 544 suppressions de postes d’ici à 2018.

Attendu depuis plusieurs mois, le plan qui vise à alléger l’effectif d’Airbus Helicopters a été dévoilé : 582 postes vont être supprimés d’ici à 2018. Le site historique de Marignane (Bouches-du-Rhône), où sont assemblés les hélicoptères, sera le plus touché avec 544 suppressions sur 8 500 postes, contre 38 pour le site de Paris-Le Bourget. Sur la base du volontariat, la direction espère ­réduire de 6 % l’effectif français actuel (9 200 personnes), en particulier au niveau des fonctions supports (RH, finances, achats…). C’est tout sauf une surprise, tant le groupe encaisse de coups depuis plusieurs mois, entre la chute de la demande du côté du secteur parapétrolier et l’interdiction de vol – de juin à octobre –, décidée par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (Aesa), des Super Puma à la suite de l’accident mortel intervenu en Norvège en avril. En revanche, le site allemand de Donauwörth (Bavière), qui emploie 5 600 personnes, passe au travers des griffes de la crise historique du secteur. Spécialisé dans l’assemblage d’hélicoptères légers, comme les H135 et les H145, il tourne à plein régime. À tel point que l’activité de réaménagement des NH90 devrait quitter l’Allemagne pour fournir de l’activité à Marignane. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle