L'Usine Aéro

Airbus group et Safran prennent le pouvoir chez Arianespace

, , ,

Publié le

L’annonce, ce lundi 16 juin, de la création d’une joint-venture entre Safran et Airbus group dans le domaine des lanceurs spatiaux, représente la première étape d’une consolidation de l’industrie spatiale européenne. L’opération change aussi la donne aussi au capital d’Arianespace. En effet, jusqu’ici, le Centre national d’Etudes spatiales (Cnes) était le premier actionnaire avec 34,68 % du capital, devant Airbus (32,53 %) et Safran (10,57%). Réunis, les deux industriels prennent le pouvoir. Plusieurs fournisseurs d’Arianespace possèdent des participations minoritaires : Sabca, filiale de Dassault en Belgique ; le danois Christian Rovsing ; Air liquide ; l’italien Avio (désormais détenu par General Electric) ; Volvo Aero (filiale du britannique GKN)… Ensemble, ils totalisent un peu plus de 20 % du capital. Le plus gros de ces petits actionnaires est MT Aerospace, détenu à 70 % par l’Allemand OHB, et qui possède 8,26 % du capital de la société de lancement.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte