Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus Group engage le rapprochement entre Aerolia et Sogerma

, , , ,

Publié le

L’avionneur européen engage le rapprochement entre deux de ses filiales, Aerolia et Sogerma, une nouvelle étape vers la consolidation de la filière française des aérostructures.

Airbus Group engage le rapprochement entre Aerolia et Sogerma
Pointe avant d'Airbus
© Pascal Guittet

Les grandes manœuvres sont engagées. L’opération a été officialisée mercredi 8 octobre. Airbus Group a décidé de rapprocher deux grands acteurs de l’aéronautique : les sociétés Aerolia et Sogerma, toutes deux positionnées sur le marché des aérostructures et toutes deux détenues à 100 % par l’avionneur européen. Autre point de convergence, qui devrait sans doute faciliter l’opération : Cédric Gautier, le nouveau président du groupe Aerolia, nommé en mai 2014, et qui a dirigé Sogerma entre 2007 et 2011, en qualité de président directeur général.

Consolider le secteur des aérostructures

Airbus a indiqué que le nouvel ensemble "donnerait naissance à un équipementier multi-spécialiste de rang mondial avec un chiffre d’affaires de 1,65 milliard d’euros et 6100 salariés dans le monde."

Sogerma, principalement basée à Rochefort (Charente-Maritime), Mérignac (Gironde) et Toulouse (Haute-Garonne), emploie 2 000 personnes, avec des filiales au Maroc et au Canada, pour un chiffre d’affaires de 533,5 millions d’euros. La société, également positionnée sur les sièges cockpit et l’aménagement cabine, conçoit et produit des tronçons de fuselage pour Airbus, mais aussi Boeing, ATR, Bombardier et Dassault.

Aerolia, de son côté, conçoit et fournit les pointes avant de toute la gamme Airbus. La société est aussi fournisseur de Bombardier, pour les fuselages centraux des Global 7000 et Global 8000 et d’Embraer, via un contrat signé avec les équipementiers OGMA et Aero Vodochody. Aerolia emploie plus de 3 400 salariés dans le monde, dont 2 500 en France, dont un peu plus de 400 à Toulouse, où sont réunis son siège social et ses bureaux d’études. La société est également implantée à Méaulte (Somme) et à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et compte des implantations au Québec, en Tunisie (où son site de M’Ghira emploie plus de 800 salariés), en Allemagne, en Chine, en Corée du Sud et aux Emirats Arabes Unis.

Un investissement de 40 millions d’euros au Maroc pour Aerolia

La dernière implantation en date d’Aerolia a été annoncée en juillet 2014 avec la signature d’un protocole d’accord pour la création d’une nouvelle usine de composants aéronautiques sur la zone franche Midparc, à proximité de l’aéroport de Casablanca, au Maroc. Un investissement de 40 millions d’euros, avec à la clef, quelque 500 emplois prévus.

En 2013, Aerolia a réalisé un chiffre d’affaires de 1,562 milliard de dollars. Depuis la création d’Aerolia en 2009, l’avionneur n’a jamais caché son ambition d’être à la manœuvre pour consolider le secteur des aérostructures. Dans un contexte de nouvelles hausses de ses cadences de livraison, ce rapprochement devrait également contribuer à sécuriser sa chaîne d'approvisionnement.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle