Airbus Group cède 17,5% de ses parts dans Dassault Aviation pour 1,64 milliard d'euros

Airbus Group poursuit son désengagement de Dassault Aviation. Il a cédé 17,5% de ses parts de l'entreprise le 25 mars, pour 1,64 milliard d'euros. 

Partager
Airbus Group cède 17,5% de ses parts dans Dassault Aviation pour 1,64 milliard d'euros

Airbus Group a indiqué le 25 mars dans le courant de l'après-midi avoir cédé 1,61 million d'actions qu'il détenait dans Dassault Aviation, soit 17,5% des parts de l'entreprise. Il a empoché grâce à cette opération, annoncée plus tôt dans la journée, 1,64 milliard d'euros.

L'industriel continue ainsi à se désengager du capital du constructeur du Rafale. Dassault Aviation avait déjà racheté fin novembre 2014 près de 8% de ses parts à Airbus Group, pour un total de 794 millions d'euros.

une participation inutile

Ce désengagement, annoncé à l'été 2014, permet au géant de l'aéronautique, de la défense et du spatial de se libérer d'une participation qui ne lui servait… à rien : elle était trop faible pour lui permettre d'influencer la stratégie de Dassault Aviation (qui possède 50,55% du capital). De plus, les deux groupes se font concurrence sur le marché des avions de chasse, Dassault avec le Rafale, Airbus Group avec l’Eurofighter.

La firme pourra utiliser les fonds qu'elle a récupéré grâce à ces deux cessions pour financer la hausse des cadences de production des grands programmes, pour verser aux actionnaires des dividendes exceptionnels, ou pour développer d'autres projets, comme celui du drone de surveillance mené avec l’italien Finmeccanica et… Dassault Aviation.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS