L'Usine Aéro

Airbus et l’ONU s'allient dans la recherche spatiale

,

Publié le

A l’occasion de la conférence UNISPACE+50, qui célébrait cette année un demi-siècle de coopération internationale dans l’espace, Airbus et le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies ont signé un protocole d’accord de coopération en recherche spatiale.

Airbus et l’ONU s'allient dans la recherche spatiale
Airbus et le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies vont coopérer dans la recherche spatiale.
© NASA

L’accord pour cinq ans, renouvelable, annoncé le 2 juillet entre Airbus et le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies, à l’occasion de la conférence UNISPACE+50, vise à renforcer conjointement les capacités d’expérimentation en microgravité. Il prévoit notamment de faciliter l’obtention des données d’observation de la Terre et de développer le savoir-faire nécessaire à leur exploitation afin de soutenir les missions des agences spécialisées et des Etats membres de l’ONU. 

Concrètement, les deux partenaires faciliteront l’accès aux infrastructures de la Station Spatiale Internationale (ISS). La plate-forme externe Bartolomeo, rattachée à l’ISS et récemment développée par Airbus, fournira un accès économique et rapide à l’espace, à partir de mai 2019. Les états membres de l’ONU auront ainsi accès à un emplacement gratuit mis à disposition par l’entreprise française pour des charges utiles leurs permettant de participer à une mission spatiale orbitale.

La plateforme entend offrir également comme domaines d’application l’observation de la Terre, la robotique, la science des matériaux et l’astrophysique. Elle promet la vue la plus dégagée de la Terre et de l’Espace depuis la station.

Prestations de conseils et formation professionnelle

Les deux partenaires fourniront aussi des prestations de conseils pour accompagner les utilisateurs dans l’exploitation des informations recueillies. A cet effet, ils mettront à disposition les données fournies par les satellites SPOT, Pléiades, TeraSAR-X et TanDEM-X et proposeront des formations, des conférences et des séminaires.

Enfin, Airbus et l’ONU contribueront conjointement à la formation professionnelle des utilisateurs des données d’observation de la Terre dans le cadre d’applications opérationnelles spécifiques. Ces applications liées aux objectifs de développement durable définis par l’ONU concerneront des domaines divers comme la gestion des catastrophes climatiques, via par exemple la modélisation d’inondations.

Nicolas Robertson

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte