Airbus et l’ONU s'allient dans la recherche spatiale

A l’occasion de la conférence UNISPACE+50, qui célébrait cette année un demi-siècle de coopération internationale dans l’espace, Airbus et le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies ont signé un protocole d’accord de coopération en recherche spatiale.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Airbus et l’ONU s'allient dans la recherche spatiale
Airbus et le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies vont coopérer dans la recherche spatiale.

L’accord pour cinq ans, renouvelable, annoncé le 2 juillet entre Airbus et le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies, à l’occasion de la conférence UNISPACE+50, vise à renforcer conjointement les capacités d’expérimentation en microgravité. Il prévoit notamment de faciliter l’obtention des données d’observation de la Terre et de développer le savoir-faire nécessaire à leur exploitation afin de soutenir les missions des agences spécialisées et des Etats membres de l’ONU.

Concrètement, les deux partenaires faciliteront l’accès aux infrastructures de la Station Spatiale Internationale (ISS). La plate-forme externe Bartolomeo, rattachée à l’ISS et récemment développée par Airbus, fournira un accès économique et rapide à l’espace, à partir de mai 2019. Les états membres de l’ONU auront ainsi accès à un emplacement gratuit mis à disposition par l’entreprise française pour des charges utiles leurs permettant de participer à une mission spatiale orbitale.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La plateforme entend offrir également comme domaines d’application l’observation de la Terre, la robotique, la science des matériaux et l’astrophysique. Elle promet la vue la plus dégagée de la Terre et de l’Espace depuis la station.

Prestations de conseils et formation professionnelle

Les deux partenaires fourniront aussi des prestations de conseils pour accompagner les utilisateurs dans l’exploitation des informations recueillies. A cet effet, ils mettront à disposition les données fournies par les satellites SPOT, Pléiades, TeraSAR-X et TanDEM-X et proposeront des formations, des conférences et des séminaires.

Enfin, Airbus et l’ONU contribueront conjointement à la formation professionnelle des utilisateurs des données d’observation de la Terre dans le cadre d’applications opérationnelles spécifiques. Ces applications liées aux objectifs de développement durable définis par l’ONU concerneront des domaines divers comme la gestion des catastrophes climatiques, via par exemple la modélisation d’inondations.

Nicolas Robertson

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS