Airbus et Boeing prêts à bouder le marché des avions de combat au Canada ?

L'appel d'offres du Canada pour remplacer ses avions de combat favorise-t-il Lockheed Martin ? Airbus et Boeing, estimant le processus faussé, seraient prêts à retirer leur candidature selon des sources.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Airbus et Boeing prêts à bouder le marché des avions de combat au Canada ?
Le Canada tente, en vain, depuis près d'une décennie d'acquérir des chasseurs pour remplacer ses vieillissants F-18.

Airbus et Boeing pourraient se retirer de l'appel d'offres visant à fournir de nouveaux avions de combat au Canada. Les deux avionneurs estimeraient que le processus est faussé au bénéfice de la firme américaine Lockheed Martin, ont déclaré lundi 8 juillet à Reuters deux sources informées de la situation.

Des sources au sein de l'industrie ont déclaré ces dernières semaines que Boeing, Airbus et le groupe suédois Saab AB, derniers rivaux de Lockheed Martin pour le contrat, s'étaient déjà plaints de la manière dont l'appel d'offres a été organisé, estimant que les exigences favorisaient la firme américaine.

Dassault Aviation, fabricant du Rafale, a annoncé en novembre 2018 qu'il retirait sa candidature. Des sources ont à l'époque indiqué à Reuters que le groupe français n'était pas convaincu de pouvoir répondre aux exigences de sécurité requises.

Un contrat à 10 milliards d'euros

Le gouvernement canadien doit dévoiler la semaine prochaine une ultime liste d'exigences pour le contrat, qui concerne la livraison de 88 avions de combat et dont le montant est estimé entre 15 et 19 milliards de dollars canadiens (10,2 et 12,9 milliards d'euros).

Selon les deux sources, s'exprimant sous couvert d'anonymat, Boeing et Airbus ont formellement adressé un courrier à Ottawa pour lui faire part de leurs inquiétudes à l'égard des exigences actuelles.

Pat Finn, plus haut représentant du ministère canadien de la Défense en charge de ce dossier, a confirmé que l'une des quatre compagnies en lice avaient transmis une lettre formelle au gouvernement. Il a indiqué que des commentaires laissant entrevoir un possible retrait de l'appel d'offres avaient été effectués auprès d'Ottawa, sans donner davantage de précisions. "Nous continuons à échanger avec les quatre [firmes]", a-t-il dit lors d'un entretien téléphonique.

Airbus s'est refusé à tout commentaire. Aucune déclaration n'a pu être obtenue dans l'immédiat auprès de Boeing.

Le Canada a assoupli les règles pour Lockheed Martin

Le Canada tente, en vain, depuis près d'une décennie d'acquérir des chasseurs pour remplacer ses vieillissants F-18.

En mai, suite à une plainte des États-Unis, le gouvernement canadien a assoupli les règles de l'appel d'offres afin de permettre à Lockheed Martin d'y prendre part, une décision à propos de laquelle Boeing avait alors exprimé sa stupéfaction.

D'après l'une des sources, les firmes autres que Lockheed Martin ont toutes indiqué y voir un frein à leurs candidatures.

Ottawa assure que l'appel d'offres n'est pas faussé. Pat Finn a déclaré que le ministère canadien de la Défense avait aussi modifié certaines exigences à la demande de Boeing, Airbus et Saab.

Avec Reuters (David Ljunggren; Jean Terzian pour le service français)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS